En direct

Tour de France des bâtiments nominés à la Première œuvre 2012 (4/6)

Margaux Darrieus |  le 16/01/2013  |  HéraultequerreArchitectureTravailPrix d'architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Hérault
equerre
Architecture
Travail
Prix d'architecture
Culture
Transports
France entière
Profession
Professionnels
Valider

Du 11 au 18 janvier, la rédaction d’AMC vous propose de traverser la France, du Nord au Sud, sur la route des bâtiments nominés au prix d’architecture de la Première œuvre 2012. Etape du jour : Ferrières-les-Verreries (Hérault), où l’architecte Pierre Audat a réalisé une résidence et des ateliers pour deux artistes.

Cachée dans la garrigue languedocienne à quelques kilomètres de Montpellier, cette résidence destinée à un couple de plasticiens s’installe en contrebas de la place principale d’un petit village médiéval préservé. En retrait sur un ancien terrain agricole pentu, la construction longiligne s’immisce délicatement entre l’église et la mairie, ménageant l’équilibre des masses et la végétation de cet espace public. En contrepoint aux pavillons pseudo-provençaux qui mitent les alentours, le bâtiment recherche par ses volumes épais et sa modénature une parenté avec l’architecture vernaculaire régionale. Reprenant les proportions linéaires de l’ancienne bergerie toute proche, il s’inscrit au nord dans le plan d’une des restanques qui marquent le relief du site. Ancrée avec force dans le paysage par un socle massif, son écriture épurée est servie par la mise en œuvre impeccable de matériaux bruts, certains ramassés sur le site. La pierre sèche recouvrant le socle maçonné du rez-de-chaussée est issue du décaissement du terrain tandis que l’étage, réalisé en structure bois, est bardé de Douglas à la teinte naturelle proche de celle des chênes de la forêt en contrebas. Sous cette barre de bois à la toiture végétalisée, la linéarité du bâti est cassée par une ruelle extérieure ménageant les accès principaux, en offrant une vue transversale du haut vers le bas du terrain. Cette séparation des volumes crée deux ateliers indépendants dont la polyvalence est renforcée par le choix d’une structure périphérique non prégnante sur les intérieurs. La façade nord est largement vitrée pour fournir un éclairage optimal aux espaces de création et s’ouvrir sur la nature tandis qu’au sud, elle s’opacifie pour assurer une bonne gestion thermique de la construction.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : privée

Maîtrise d’œuvre : Pierre Audat, architecte

Surface : 280 m2 Shon

Calendrier : juin 2007-mai 2012

Coût : 400 000 euros HT

Commentaires

Tour de France des bâtiments nominés à la Première œuvre 2012 (4/6)

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur