Réalisations

Tour de France des bâtiments nominés à la Première œuvre 2012 (4/6)

Mots clés : Architecte - Architecture - Lieux de travail - Manifestations culturelles - Prix d'architecture - Réseau routier

Du 11 au 18 janvier, la rédaction d’AMC vous propose de traverser la France, du Nord au Sud, sur la route des bâtiments nominés au prix d’architecture de la Première œuvre 2012. Etape du jour : Ferrières-les-Verreries (Hérault), où l’architecte Pierre Audat a réalisé une résidence et des ateliers pour deux artistes.

Cachée dans la garrigue languedocienne à quelques kilomètres de Montpellier, cette résidence destinée à un couple de plasticiens s’installe en contrebas de la place principale d’un petit village médiéval préservé. En retrait sur un ancien terrain agricole pentu, la construction longiligne s’immisce délicatement entre l’église et la mairie, ménageant l’équilibre des masses et la végétation de cet espace public. En contrepoint aux pavillons pseudo-provençaux qui mitent les alentours, le bâtiment recherche par ses volumes épais et sa modénature une parenté avec l’architecture vernaculaire régionale. Reprenant les proportions linéaires de l’ancienne bergerie toute proche, il s’inscrit au nord dans le plan d’une des restanques qui marquent le relief du site. Ancrée avec force dans le paysage par un socle massif, son écriture épurée est servie par la mise en œuvre impeccable de matériaux bruts, certains ramassés sur le site. La pierre sèche recouvrant le socle maçonné du rez-de-chaussée est issue du décaissement du terrain tandis que l’étage, réalisé en structure bois, est bardé de Douglas à la teinte naturelle proche de celle des chênes de la forêt en contrebas. Sous cette barre de bois à la toiture végétalisée, la linéarité du bâti est cassée par une ruelle extérieure ménageant les accès principaux, en offrant une vue transversale du haut vers le bas du terrain. Cette séparation des volumes crée deux ateliers indépendants dont la polyvalence est renforcée par le choix d’une structure périphérique non prégnante sur les intérieurs. La façade nord est largement vitrée pour fournir un éclairage optimal aux espaces de création et s’ouvrir sur la nature tandis qu’au sud, elle s’opacifie pour assurer une bonne gestion thermique de la construction.

Focus

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : privée

Maîtrise d’œuvre : Pierre Audat, architecte

Surface : 280 m2 Shon

Calendrier : juin 2007-mai 2012

Coût : 400 000 euros HT

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X