En direct

Toulouse : un viaduc de 500 tonnes lancé au-dessus de l'autoroute A621
Assemblé sur site, le tablier métallique du viaduc de la ligne de tramway Envol a été poussé au-dessus de l'A621 en deux heures. - © © Christiane Wanaverbecq

Toulouse : un viaduc de 500 tonnes lancé au-dessus de l'autoroute A621

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 10/03/2014  |  Ouvrage d'artStructure métalliqueHaute-GaronneBâtimentGros œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Ouvrage d'art
Structure métallique
Haute-Garonne
Bâtiment
Gros œuvre
Transports mécaniques
ERP
Valider

Le week-end des 8 et 9 mars, l'entreprise néerlandaise Mammoet a procédé au lançage au-dessus de l'autoroute A621 du viaduc de la ligne de tramway Envol. L'ouvrage en structure métallique va permettre la connexion entre le centre de Toulouse et l'aéroport de Blagnac.

Après avoir assemblé et soudé sur site, entre décembre 2013 et mars 2014, les éléments qui composent le tablier métallique du viaduc qui enjambera l'A621 et permettra la connexion entre le centre de Toulouse et l'aéroport de Blagnac, au nord-ouest de l'agglomération toulousaine, le groupement GTM-Beaudin-Chateauneuf, mandataire du marché, a confié à l'entreprise néerlandaise Mammoet le lançage de l'ouvrage métallique de 500 tonnes. Nécessitant la fermeture, dans les deux sens, de cette principale voie de circulation de l'agglomération toulousaine, l'opération a démarré le vendredi 7 mars à 23 heures pour s'achever le lundi 10 mars à 5h30 du matin.

Ouvrage posé de biais

"L'opération a consisté à positionner avec des remorques équipées d'essieux la structure métallique en porte-à-faux au-dessus de l'autoroute. L'ouvrage est de biais compte-tenu du tracé du tram. L'objectif consistait à poser le tablier sur son emplacement définitif en deux heures maximum", rappelle Anne-Laure Brazier, chef de projet ouvrage d'art à la SMAT (Société pour la mobilité de l'agglomération toulousaine), maître d'ouvrage.

Le samedi 8 mars, deux lignes de remorques, respectivement situées sur la plate-forme et en contrebas sur l'autoroute, ont ensuite pris le relais pour la phase de lançage qui a duré deux heures. Les engins placés sur la chaussée ont servi à saisir le viaduc pour achever sa traversée et le mettre sur ses appuis provisoires.

Le dimanche 9 mars, les derniers vérins hydrauliques qui le retenaient ont ensuite été retirés pour rabaisser l'ouvrage à son niveau final. Une fois appuyé sur ses deux appuis définitifs, le tablier doit encore accueillir sa dalle.

Opération complexe

«Cinq nuits de coupure sont encore programmés sur l'A621 pour poser le tablier béton composé de dalles préfabriquée et réaliser divers travaux et aménagements. Cela ajoutera 300 tonnes aux 500 tonnes de la structure métallique. Colas va ensuite prendre le relais pour poser les rails avant la livraison de l'ouvrage prévue en juin 2014 », explique Fabien Vigneron, directeur travaux chez GTM Sud-Ouest TP Génie civil, mandataire de l'ouvrage.

Avant la pose de l'ouvrage, GTM a modifié les tirans actifs qui maintiennent les parois moulées bordant les deux côtés de l'A621 afin de réaliser les appuis de l'ouvrage. Toute cette phase délicate de construction des deux appuis représente la moitié du coût global estimé à 6 millions d'euros HT (valeur 2012).

Courbes sinusoïdales

Traversant en biais la rocade, le viaduc est composé de deux piles posées de part et d'autre de la voie rapide. D'un seul tenant, il aura une travée unique dédiée à la plate-forme du tramway. Elle sera longée dans les deux sens de voies piétonnes et cyclables. Conçue par Ingerop et l'agence d'architecture Richez et associés, l'ouvrage blanc se caractérisera par ses arcs avec des courbes sinusoïdales pour retranscrire l'idée de l'aérodynamisme.

Longue de 2,4 kilomètres et émaillée de trois stations, la ligne de tramway Envol, livrée en 2015, prolonge la ligne de tram existante T1 (Beauzelle-Arènes) et va relier le centre de Toulouse à l'aéroport de Blagnac, au nord-ouest de l'agglomération toulousaine. Elle a vocation à desservir en 18 minutes une zone d'activités aéroportuaires de 14 000 emplois.

Commentaires

Toulouse : un viaduc de 500 tonnes lancé au-dessus de l'autoroute A621

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur