Toulouse met sur les rails son premier écoquartier
Un bâtiment signé Manuelle Gautrand et Philippe Vigneu - © © pragma

Toulouse met sur les rails son premier écoquartier

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Bordeaux du Moniteur) |  le 12/02/2013  |  ToulouseEtatAménagementArchitectureBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Toulouse
Etat
Aménagement
Architecture
Bâtiment
Maîtrise d'ouvrage
Haute-Garonne
Technique
Valider

Le 8 février, le maire de Toulouse Pierre Cohen a dévoilé le nom des promoteurs et architectes qui réaliseront les trois premières programmes de logements sur la ZAC de la Cartoucherie, premier écoquartier réalisé à Toulouse avec un objectif de 3 100 logements au total. La SPLA Oppidea est le maître d'ouvrage de l'ensemble de l'opération.

Alors que les travaux de dépollution se poursuivent sur la ZAC de la Cartoucherie à Toulouse (Haute-Garonne) et font l'objet d'un contentieux devant le tribunal administratif entre la commune, le Giat et l'Etat pour déterminer la prise en charge du surcoût de 28 millions d'euros, le maire de Toulouse Pierre Cohen a présenté le 8 février, en présence de l'urbaniste Alain Marguerit et des principaux porteurs de projets, les trois premières opérations de logements qui devraient démarrer à la fin de l'année.

Eiffage immobilier, associé au bailleur social Colomiers Habitat et à l'agence d'architecture SCAU, va ainsi réaliser 96 des 580 logements prévus pour cette première tranche. Répartis dans trois immeubles (7200 m2), ils comprennent 20% de logements sociaux et 6% en accession sociale. De taille différente, allant jusqu'au R+15, les bâtiments se caractérisent par leurs façades en bois et béton rythmées par des failles végétales, des halls d'entrée et paliers ouverts sur la rue, ainsi que des cœurs d'îlots très végétalisés avec un système d'absorption des eaux pluviales.

Vue de l'opération portée par Eiffage Immobilier et Colomiers Habitat
Vue de l'opération portée par Eiffage Immobilier et Colomiers Habitat - © © scau

Pour le projet de 164 logements (dont 20% en locatif social, 6% en accession sociale, 11% en accession à coût maîtrisé) porté par Pragma associé au Crédit agricole immobilier et le bailleur social Patrimoine Languedocienne, les architectes Manuelle Gautrand et Philippe Vigneu proposent un bâtiment unique (10800 m2 habitables) qui s'enroule le long de la parcelle. Découpé en vingt plots de hauteurs variées avec des façades dont certaines habillées de volets en demi-lune.

Logements, commerces et culture

Quant à l'équipe constituée par Promologis-Prompo Pyrene/Cogedim/Pitch et l'agence PPA-Puig Pujol Architectures, elle propose 148 logements, dont 20% sociaux en Passivhaus répartis dans 4 bâtiments (10695 m2), dont plus de 70% de T3 et T4. Orientés plein sud, ils comportent des séjours prolongés par de larges terrasses extérieures. Les rez-de-chaussée sont réservés aux usages partagés : celliers, locaux à vélo, les jeux pour enfants, circulations et halls d'accès aux logements.

Promologis-Prompo Pyrene/Cogedim/Pitch : trois promoteurs pour réaliser 148 logements
Promologis-Prompo Pyrene/Cogedim/Pitch : trois promoteurs pour réaliser 148 logements - © © PPA-Puig Pujol Architectures

Répartis sur une parcelle qui compte au total 10 lots au nord de la ZAC de la Cartoucherie, à proximité d'une ligne de tramway, ces îlots complexes avec des typologies d'habitat très variées respectent le parti d'aménagement des urbanistes Alain Marguerit et Bernard Paris : 50% d'espaces publics, des bâtiments implantés en limite d'îlot, cœurs d'îlot végétalisés conformément au principe de 30% d'espaces en pleine terre sur les espaces à construire, une densité de 100 logements à l'hectare, coût d'accession inférieur à 3000 euros/m2 ... Le stationnement a été particulièrement étudié avec le principe d'une demi-place par logement sous les îlots et une autre moitié dans des parking-silos mutualisés.

A ces trois premières opérations vont succéder celle portée par Habitat Toulouse, qui va lancer un concours en conception-réalisation pour 89 logements, et un projet d'habitat participatif dirigé par le bailleur social le groupe Les Chalets.

Le quartier de 33 hectares accueillera à terme 3100 logements, 6000 m2 de commerces de proximité et 90000 m2 d'activités. Le quartier aura aussi une vocation culturelle avec la venue en 2015 de Mix'Art Myrys dans la grande halle rénovée.

Commentaires

Toulouse met sur les rails son premier écoquartier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur