En direct

Toulouse : les travaux du futur parc des expositions débuteront cet automne
Le parc des expositions se situe sur un site de 100 hectares à proximité de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. - © © OMA

Toulouse : les travaux du futur parc des expositions débuteront cet automne

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Toulouse du Moniteur) |  le 22/02/2016  |  EntreprisesTechniqueHaute-GaronneEtatPME

La SPL Europolia, maître d’ouvrage délégué de Toulouse Métropole du futur parc des expositions construit au nord-ouest de Toulouse, va lancer, le 29 février, la consultation pour 27 lots séparés. Le montant de 15 d’entre eux est inférieur à 2,5 millions d’euros afin de favoriser l’accès des PME à un des projets structurants du territoire.

Le rendez-vous était donné au Belvédère, à Toulouse, "haut lieu de la vie économique toulousaine", selon les mots de Frédéric Carré, président de la fédération du bâtiment et des travaux publics de la Haute-Garonne (FBTP31). Le 19 février, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et de la SPLA Europolia, maître d’ouvrage délégué, a lancé officiellement la première phase de la consultation du futur parc des expositions (PEX). S’étendant sur une emprise totale de 100 hectares sur les communes d’Aussone, Beauzelle, Cornebarrieu et Seilh, au nord-ouest de Toulouse, il est un des projets majeurs de la mandature représentant un montant prévisionnel de travaux de 227 millions d’euros.

Les premiers coups de pioche sont prévus fin 2016 pour une livraison en 2020. L’équipement, conçu par une équipe de maîtrise d’œuvre conduite par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas (OMA), se compose de trois bâtiments parallèles: hall d’expositions (564x82m), un parking-silo de 3 000 places recouvrant une rue centrale (564x32m), une halle des conventions modulable (+/-150x92m) ainsi qu'une aire d’exposition extérieure. L’ensemble des bâtiments occupera une emprise de 13 hectares. S’y ajoutent la réalisation de 4,2 km de routes nouvelles, de 4 km de pistes cyclables, dont 2,5 km en 2×2 voies, de 730 m de prolongement du tramway T1, et la construction de dix bassins d’orage.

Quinze lots inférieurs à 2,5 millions d’euros

Devant une centaine de chefs d’entreprises, Anne Fraisse, directrice de projet chez Europolia, a détaillé les modalités de la consultation développée dans un mémento pédagogique distribué à l’issue de la réunion.

Europolia a remis aux chefs d’entreprises présents un mémento pédagogique lors de la réunion de lancement des appels d’offres pour le chantier du parc des expos au nord-ouest de Toulouse.

La première phase porte sur 27 lots séparés dont 15 sont inférieurs à 2,5 millions d’euros (soit 8 lots pour les infrastructures, 19 pour le parking-silo et le hall d’exposition). La mise en ligne des marchés pour 160 millions HT de travaux doit intervenir avant le 29 février. Les entreprises doivent envoyer leurs offres le 3 mai 2016 au plus tard. Elles peuvent répondre sous forme de groupement. Elles ont aussi la possibilité de présenter des variantes sur neuf des 27 lots soumis à consultation: "Elles pourront être d’ordre technique ou financier. Par exemple, la structure du parking décrite en béton pourrait être proposée en variante entièrement en métal ou mixte – béton/métal", a précisé la directrice de projet chez Europolia.

La première phase de consultation comporte 27 lots dont 15 inférieurs à 2,5 millions d’euros.
La première phase de consultation comporte 27 lots dont 15 inférieurs à 2,5 millions d’euros.

Une deuxième phase de consultation est prévue en octobre 2016 pour un montant de travaux de 60 millions d’euros. Elle concerne la construction de la halle d’exposition, du prolongement du tramway et des différents marchés liés notamment aux espaces paysagers, au mobilier.

Travail étroit avec les professionnels du BTP

L’allotissement résulte d’un travail étroit avec les professionnels du BTP pour favoriser l’accès des entreprises à la commande publique. "On est passé d’une vingtaine de lots à plus de 50 lots au total", a rappelé le président de la FBTP31. Dans cette même logique et conformément de la charte Small business Act adoptée le 13 novembre 2014 par Toulouse métropole, les entreprises bénéficieront d’avances de 30% plafonnées à 300 000 euros TTC pour les lots inférieurs à 18 millions d’euros TTC. Jean-Luc Moudenc a profité de la réunion pour préciser que cette disposition, limitée à 18 mois lors de l’adoption du Small business Act, sera prolongée jusqu’à la fin de son mandat en 2020.

L’accès facilité des PME aux marchés s’accompagne d’une grande exigence. "Ce projet majeur pour la métropole s’inscrit dans une démarche durable. Ainsi, son élaboration a été guidée par des préoccupations à la fois fonctionnelles, architecturales, techniques, budgétaires, sociales et environnementales", a insisté Anne Fraisse. Dans cette logique, Europolia vise la certification Haute qualité environnementale (HQE) et la labellisation Leed (leadership in energy and environnemental design new construction) pour le projet mais aussi pour la conduite du chantier qui doit être "solidaire et responsable". Pour cette première phase de consultation, le maître d’ouvrage annonce ainsi environ 78 000 heures d’insertion, la mise en place d’un système de contrôle informatisé d’accès au chantier et attend des entreprises des "engagements" en termes de lutte contre le travail illégal.

Projet ancien

Le PEX est un projet ancien. Lancé en 2007 pour remplacer un parc des expos vieillissant au centre de Toulouse, il a été finalisé sous le mandat de l’ancien président de la métropole toulousaine, le socialiste Pierre Cohen, qui a choisi comme gestionnaire GL-Events. Venu aux affaires en avril 2014, son successeur, Jean-Luc Moudenc (LR), a pris le temps de l’étudier. Son objectif: diminuer la contribution financière de Toulouse métropole. Aujourd’hui le conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et le conseil départemental de la Haute-Garonne apportent chacun 45 millions d’euros de subventions. Sont aussi attendues les 22 millions d’euros de recettes de Tisséo, le syndicat mixte des transports en commun de l’aire urbaine toulousaine.

Groupement de maîtrise d’œuvre

OMA (mandataire), Puig Pujol Architecture et associés, Taillandier Architectes associés, Ingérop Conseil & Ingénierie, Battle i Roig, Ducks Sceno, Abilis Ergonomie, Haskoning DHV, 8’18’’.

Commentaires

Toulouse : les travaux du futur parc des expositions débuteront cet automne

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur