En direct

« Toujours une place forte de l’industrie »

PROPOS RECUEILLIS PAR RICHARD GOASGUEN |  le 01/08/2014  |  Collectivités localesSeine-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Seine-Maritime
Valider
Le Havre -

Havrais de souche, Dominique Frébourg (61 ans) vient d’être élu président de la fédération française du bâtiment de la région du Havre. Il en était auparavant le trésorier et le responsable de la communication.

Quelles sont les spécificités de la FFB de la région du Havre ?

D’abord, je tiens à dire que je suis très fier de ma ville et de ce qu’il s’y passe. Notre fédération regroupe 350 adhérents, soit 5 000 salariés, ce qui correspond à la moitié des entreprises et des personnels de l’arrondissement qui va jusqu’à Fécamp et Lillebonne. Nous réunissons une majorité d’artisans et de PME. Depuis 2012, nous avons hélas perdu 500 emplois avec, en 2013, une progression de 30 % des procédures judiciaires : 18 redressements concernant 220 salariés et 31 liquidations impliquant 177 salariés.

Y a-t-il pour vous des raisons d’espérer des jours meilleurs ?

Au Havre, nous avons connu de 2009 à 2012 un bouillonnement d’activité avec les travaux du tramway, du grand stade et de l’entrée de ville. Cela nous a permis de mieux traverser la crise. A moyen terme, tout ce qui touche aux énergies marines renouvelables, autour des projets d’Areva notamment, est très prometteur. Ce qui concerne le recyclage et ses nouvelles technologies l’est également. Le Havre reste une place forte de l’industrie.
En revanche, l’érosion des investissements dans les collectivités locales est plus que préoccupante. Quant aux réhabilitations énergétiques de l’habitat souhaitées par les pouvoirs publics, leur mise en œuvre est très compliquée.

Personnellement, dans quel secteur évoluez-vous ?

Je suis directeur général d’ATS (Atelier de Traçage et Signalisation), une PME de 16 salariés basée à Harfleur (Seine-Maritime) et spécialisée dans la signalisation routière, horizontale et verticale. J’ai créé cette société avec un entrepreneur local il y a huit ans. Nous travaillons surtout avec les collectivités locales, préférant laisser aux majors les grands chantiers qui nécessitent de gros moyens. N’étant plus trop dans l’opérationnel mais plutôt dans la gestion, je dispose de temps pour me mettre au service de la fédération et ses adhérents.

PHOTO - 804990.BR.jpg
PHOTO - 804990.BR.jpg - © DBcoM

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur