En direct

Top départ pour le NPNRU
Le projet doit conforter la vocation culturelle et économique du secteur médiathèque-Trillade dans le quartier Sud. - © PASSAGERS DES VILLES

Top départ pour le NPNRU

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 07/09/2018  |  VaucluseAnruNPNRU

Avignon -

Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) des quartiers d'intérêt national Sud et Saint-Chamand à Avignon (Vaucluse) entre en phase opérationnelle. Lors du comité national d'engagement le 19 juillet dernier à Paris, l'Agence nationale du renouvellement urbain (Anru) a donné son feu vert au projet urbain proposé par la communauté d'agglomération du Grand Avignon et la Ville d'Avignon. Ce même jour a été également validé le préprogramme du quartier d'intérêt régional Nord-Est. Il devrait être finalisé cet automne et définitivement validé début 2019. Au total, l'Anru apporte une subvention de 115 M€. Un soutien non négligeable pour un projet global qui s'étalera jusqu'en 2030 et mobilisera un investissement de 400 M€, au-delà des seules opérations Anru.

Vision. L'enjeu est de traiter dans une même vision ces trois quartiers qui comptent plus de 25 000 habitants (plus de 13 % de la population de l'agglomération, et plus du quart des Avignonnais) et près de 9 000 logements sociaux, soit l'essentiel du parc social de l'agglomération. A cet effet, le Grand Avignon désignera d'ici à début 2019 un architecte-urbaniste d'ensemble, une personne chargée de la mission d'ordonnancement, pilotage et coordination (OPC) et une équipe de maîtrise d'ouvrage urbaine et sociale dédiée au relogement : « Dans les quartiers Saint-Chamand et Sud, nous allons démolir 652 logements sociaux et les reconstruire hors site : 30 % à Avignon, 70 % dans les autres communes de l'agglomération. Et cela dans une logique de répartition équilibrée de l'offre », insiste Joël Granier, vice-président du Grand Avignon en charge de l'habitat.

Situés en périphérie du centre-ville, ces quartiers doivent réintégrer un fonctionnement urbain classique grâce à des commerces de proximité ainsi que des espaces et équipements publics de qualité. Sur la liste des bâtiments à réhabiliter figurent cinq écoles et une médiathèque. En face de cette dernière, la Ville d'Avignon construira d'ailleurs un musée d'histoire naturelle.

« Flouter les limites ». En matière d'espaces publics, la transformation en boulevard urbain de la rocade Charles-de-Gaulle, devenue voie de transit avec plus de 40 000 véhicules par jour, est une priorité. Le tramway, en cours de construction sur la contre-allée sud, et l'aménagement d'une voie piétonne sur celle d'en face sont un premier pas. « Cela créera un lien avec le tissu pavillonnaire au nord et le futur écoquartier Joly-Jean au sud. On cherche à flouter les limites et à favoriser les flux », conclut Humbert David, directeur de l'agence d'urbanisme lyonnaise Passagers des Villes, auteure du projet urbain.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'éveil métropolitain

L'éveil métropolitain

Date de parution : 01/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur