En direct

Evénement

Tombereau articulé : un marché réduit mais très prometteur

Dossier réalisé par Gilles Rambaud |  le 10/02/2012  |  Matériel de chantierTerrassementEuropeInternationalFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
Terrassement
Europe
International
France entière
Gros œuvre
Valider

Neuf marques se disputent une production d’environ 3 000 machines par an. Mais le marché de cet engin, symbole des grands terrassements, pourrait vite doubler, voire tripler.

Le marché mondial des tombereaux articulés tourne autour de 3 000 unités par an : 1 000 en Europe, 1 500 aux Etats-Unis, 500 dans le reste du monde. Ce petit volume n’empêche pas une compétition féroce entre sept marques historiques auxquelles s’ajoutent deux nouveaux venus : Liebherr, qui a présenté son premier modèle en 2010, et John Deere (il n’exporte pas vers l’Europe) qui, tout en vendant sous ses couleurs les tombereaux Bell, a présenté en 2011 une machine de sa conception. Pourquoi un tel engouement ?

900 millions de dollars

D’abord parce que ces machines se vendent cher, entre 250 000 et 400 000 euros pièce selon les modèles. Ce marché, pour réduit qu’il soit, pèse tout de même autour de 900 millions de dollars. Ensuite, les ventes de tombereaux articulés gardent un fort potentiel de croissance. La Russie découvre ce matériel et apprécie de plus en plus ses capacités tout terrain bien adaptées à la toundra. En Chine, les milliers de pelles actuellement en action versent encore dans des camions rustiques mais si, un jour, l’empire du Milieu adopte un matériel de transport plus moderne, alors le marché du tombereau articulé pourrait d’un coup doubler, voire tripler. Dernière raison, et non des moindres, de la profusion de marques : le tombereau articulé reste le symbole des grands terrassements. Un constructeur de machines ayant des ambitions dans ce domaine ne peut faire l’impasse sur ce matériel, qui doit figurer dans son catalogue, à côté des pelles et des bouteurs.
Le marché mondial est dominé par Volvo qui est également leader en France avec 50 % du marché. Le numéro deux mondial est sans conteste Caterpillar, pourtant devancé dans notre pays par le sud-africain Bell, spécialiste de ces machines, qui les vend également sous les marques John Deere et Hitachi selon les régions du monde.

GRAPHIQUE - 616316.BR.jpg
GRAPHIQUE - 616316.BR.jpg - © Source : Seimat-Cisma
GRAPHIQUE - 616317.BR.jpg
GRAPHIQUE - 616317.BR.jpg - © Source : Le Moniteur
Les 5 principaux acteurs Volvo

CA 2010 : 5 milliards de dollars.
Effectif : 15 000 personnes.
Matériels : terrassement et matériels routiers.


Le tombereau articulé reste la machine emblématique de la marque suédoise. Si ses concurrents se servent de leur notoriété en pelles pour percer sur le marché du tombereau, Volvo a fait l’inverse. C’est parce qu’il était devenu incontournable en matériel de transport qu’il a pu, par la suite, s’imposer en matériel de chargement.

Caterpillar

CA 2010 : 42,6 milliards de dollars.
Effectif : 93 000 personnes.
Matériels : tous les matériels de terrassement et de réalisation des routes.

Acteur dominant sur le marché des tombereaux rigides, où il écrase la concurrence, Caterpillar l’est moins en tombereaux articulés où il reste challenger. Inimaginable, cependant, de ne pas avoir ce matériel au catalogue, d’où le rachat de l’anglais DJB et l’intégration rapide de ces matériels toujours fabriqués en Angleterre dans la gamme.

Bell

CA 2010 : NC.
Effectif : NC.
Matériels : tombereaux articulés.


Bell est le seul spécialiste de cette machine. Il la conçoit et fabrique en Afrique du Sud, où elle peut circuler sur la voie publique. Très populaire dans cette région du monde, Bell s’est développé d’abord en Europe, avec la construction d’une usine en Allemagne, puis aux Etats-Unis, avec un troisième site de fabrication financé en commun avec John Deere.

Liebherr

CA 2010 : 10 milliards de dollars.
Effectif : 33 000 personnes.
Matériels : grues à tour, grues mobiles, matériels de terrassement et pour le béton.

Attendu depuis de longues années, le tombereau articulé Liebherr a été dévoilé à la Bauma 2010. Un seul modèle est actuellement fabriqué. Liebherr dispose de son propre parc de location de matériels où il a placé son nouvel engin, gagnant par cet achat interne une part de marché qui ne correspond pas à un gain de clientèle.

Komatsu

CA 2010 : 22 milliards de dollars.
Effectif : 41 000 personnes.
Matériels : tous les matériels de terrassement.


Cela fait à peine dix ans que Komatsu s’intéresse aux tombereaux articulés. Auparavant, le constructeur se contentait de vendre via son réseau les machines Moxy, aujourd’hui Doosan. Ces tombereaux sont fabriqués au Japon, où sont également conçus les tombereaux rigides, un domaine où Komatsu peut en revanche se targuer d’une longue expérience.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur