En direct

Toiture froide et toiture chaude

le 02/05/1998  |  Réglementation techniqueProduits et matérielsVerreSecond œuvreTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Produits et matériels
Verre
Second œuvre
Technique
Valider

Quelle différence y a-t-il entre toiture froide et toiture chaude ?

Le DTU 40.35 de mai 1997 donne les définitions suivantes :

« Toiture froide : toiture caractérisée par la présence, en sous-face de la plaque nervurée, d'une lame d'air ventilée avec l'air extérieur. »

« Toiture chaude : toiture isolée en sous-face des plaques nervurées, et caractérisée très généralement par l'absence d'une lame d'air ventilée entre la sous-face de la couverture et l'isolation. Lorsque la lame d'air existe, elle n'est pas ventilée avec l'air extérieur. »

La différence entre toiture froide et toiture chaude relève moins d'une notion de température que de la présence ou non de ventilation qui permet l'évacuation de l'humidité intérieure et extérieure au local couvert, et donc d'assainir les organes constitutifs de la toiture : ossature et/ou parement.

Dans quel type de conception doit-on retenir l'une ou l'autre solution ?

Il n'y a pas de conception particulière permettant de systématiser le choix.

Il faut d'abord vérifier que physiquement et géométriquement la toiture est ventilable ou non. Les orifices de ventilation doivent toujours être de la bonne taille et obéir à une bonne géométrie, et surtout ne pas être à l'origine de fuites d'eau.

Quels sont les critères d'évaluation ?

Le premier critère d'évaluation est la production d'humidité intérieure. Si, toutefois, celle-ci est importante, la conception sort du cadre normatif habituel.

Le deuxième critère correspond à la prévision d'une gestion fiable ou non de la fonction pare-vapeur ou étanchéité à l'air entre la toiture et l'ambiance intérieure. Dans certains cas, par exemple des plafonds suspendus, exigeant le percement du pare-vapeur, la toiture chaude est à prohiber, comme en général dans tous les cas où l'existence de condensations importantes est prévisible : si l'installation d'une toiture chaude sur un entrepôt est envisageable, elle est totalement exclue sur une piscine.

Enfin, un troisième critère correspond à la faisabilité. Si la géométrie de la toiture (par exemple une forme pyramidale) interdit toute ventilation, il devient impératif de passer par la toiture chaude.

A quelle réglementation obéissent ces ouvrages ?

A tous les DTU de couverture, c'est-à-dire :

DTU 40.11 « Couverture en ardoises »,

DTU 40.14 « Couverture en bardeaux bitumés »,

DTU 40.21 « Couverture en tuiles de terre cuite à emboîtement ou à glissement »,

DTU 40.211 « Couverture en tuiles de terre cuite à emboîtement à pureau plat »,

DTU 40.22 « Couverture en tuiles canal de terre cuite »,

DTU 40.23 « Couverture en tuiles plates de terre cuite »,

DTU 40.24 « Couverture en tuiles en béton à glissement et à emboîtement longitudinal »,

DTU 40.241 « Couverture en tuiles planes en béton à glissement et à emboîtement longitudinal »,

DTU 40.25 « Couverture en tuiles plates en béton »,

DTU 40.32 « Couverture en plaques ondulées métalliques »,

DTU 40.35 « Couverture en plaques nervurées issues de tôles d'acier galvanisées prélaquées ou de tôles d'acier galvanisées »,

DTU 40.36 « Couverture par éléments métalliques en feuilles et longues feuilles de zinc »,

DTU 40.42 « Couverture par grands éléments métalliques en feuilles et bandes d'aluminium »,

DTU 40.43 « Couverture par grands éléments métalliques en feuilles et bandes en acier galvanisé »,

DTU 40.44 « Couverture par éléments métalliques en feuilles et longues feuilles en acier inoxydable étamé »,

DTU 40.45 « Couverture par éléments métalliques en feuilles et longues feuilles en cuivre »,

DTU 40.46 « Couverture en plomb sur support continu »,

DTU 43.3 « Mise en oeuvre des toitures en tôles d'acier nervurées avec revêtement d'étanchéité »,

DTU 43.4 « Toitures en éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois avec revêtement d'étanchéité ».

Fiche réalisée avec Smac-ACIEROID.

A RETENIR

Quoi ?

Le choix entre toiture chaude et toiture froide s'effectue après une analyse des contraintes, et n'est ni économique ni esthétique.

Comment ?

La nécessité et la possibilité de réaliser une ventilation efficace et de bien gérer le pare-vapeur et l'étanchéité à l'air sont les principaux critères permettant d'effectuer le choix de la technique la plus appropriée.

Combien ?

A niveau technologique semblable, il n'y a pas de différence de coût importante entre une toiture froide et une toiture chaude.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur