En direct

Tinqueux affirme sa pole position dans le Grand Reims

C.R. |  le 06/04/2018  |  Collectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Valider
Marne -

Deuxième commune de la communauté urbaine du Grand Reims par le nombre d'habitants, Tinqueux entend affirmer son statut grâce à une « montée en qualité d'aménagement et d'architecture », expose son maire (DVD) Jean-Pierre Fortuné. La transformation de cette ville de 10 300 habitants est une entreprise de longue haleine et complexe, compte tenu de l'hétérogénéité de son paysage urbain. Elle a débuté par la création de plusieurs équipements publics à la frange du centre : la maison des associations dès 2007 sous la conception de Jean-Philippe Thomas, puis l'espace culturel Carré Blanc ouvert en 2014 (architecte Jean Dubus). Aujourd'hui, c'est au tour de la reconstruction du gymnase, opération de 3,5 M€ qui se poursuivra jusqu'à l'été 2019 sous la maîtrise d'œuvre de BLP, et de la création d'une nouvelle maison de l'enfance (3 M€) signée par Philippe Gibert, dans le secteur de Croix-Cordier.

La refonte urbaine se poursuit par l'habitat. Son coup d'envoi est donné par Plurial Novilia. Le bailleur achèvera en mai la reconversion du site d'une ancienne école en 82 logements locatifs et d'accession, en social et sur le marché libre, avec la maîtrise d'œuvre de l'agence Jacquet (10,5 M€ HT, montant d'opération). L'an prochain, il partagera avec ses confrères Reims Habitat et Foyer rémois la construction de 250 logements supplémentaires, dans le prolongement d'une zone pavillonnaire.

Réserve foncière à exploiter . Le projet clé va consister à exploiter une réserve foncière de 7 ha près du Carré Blanc. De ce projet actuellement au stade des études préalables, Jean-Pierre Fortuné espère des « réponses architecturales originales, un exemple d'urbanisation cohérente et durable dans les espaces verts avec une limitation de la place de la voiture ». Dans ce cadre, la commune privilégie l'option d'un promoteur unique qui soit également aménageur.

La municipalité se préoccupe aussi de reconfigurer l'entrée de ville caractéristique des inesthétiques zones commerciales et d'activités des Trente Glorieuses. Elle a ainsi confié à nouveau à Plurial Novilia la transformation d'une parcelle délaissée de locaux artisanaux, sur la base du plan-masse de l'agence Borderioux-Di Legge.

PHOTO - 12353_753748_k2_k1_1789687.jpg
PHOTO - 12353_753748_k2_k1_1789687.jpg - © MICHEL DENANCE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur