En direct

THÉÂTRE CACHAN

le 17/09/2018  |  Val-de-MarneEurope

ATELIERS O-S -

Après quatre années de travaux, la dynamique scène de Cachan a réinvesti son théâtre. Si sa salle historique a été conservée, les ajouts successifs ont été supprimés pour laisser place à une nouvelle enveloppe minérale qui s' entrouve sur un généreux foyer.

Le théâtre Jacques-Carat - du nom de celui qui, maire de Cachan pendant quarante-cinq ans, fut à l'origine de la politique culturelle de la ville - a été transformé par les Ateliers O-S Architectes, à l'issue d'un concours remporté en 2011.

Sur une parcelle toute en longueur, trois entités distinctes apparaissent : le foyer vitré en prise avec la ville, une masse minérale qui le recouvre et le volume de la cage de scène qui émerge de l'ensemble. C'est latéralement, là où le rideau de pierre se soulève, que le public est invité à entrer. L'esplanade publique de 3 600 m2 , conçue par la paysagiste Emma Blanc, fait le lien en pente douce entre la rue et le projet, implanté dans le prolongement du sol de la salle existante. La nouvelle enveloppe confère au théâtre son identité. Selon l'architecte Guillaume Colboc, « elle fait référence, dans les dimensions de son motif, à la brique jaune fréquemment utilisée à Cachan » - et notamment à celle de l'hôtel de ville, situé à quelques rues de là et inscrit à l'inventaire des monuments historiques (1933, René Chaussat, Jean-Baptiste Mathon et Joannès Chollet, arch. ). Une inspiration revendiquée, dont les architectes se sont néanmoins détachés en choisissant un parement en pierre reconstituée moulée d'un blanc chaud. Son relief, dont chaque détail a été modélisé en 3D avant d'être réalisé au Portugal, semble vibrer à la lumière du jour. Le motif d'apparence continue se compose en réalité de panneaux de 4 x 4 briques, superposés sur leurs bords afin de masquer les joints. Ils sont agrafés sur une façade en béton isolée par l'extérieur et s'ajourent sur certaines baies vitrées. Pour plus de légèreté au niveau de l'angle vitré, les deux voiles de béton sont suspendus depuis la structure de la toiture, elle-même en porte-à-faux.

Un foyer signal

A l'intérieur, 3 300 m2 s'ajoutent aux 1 200 m2 existants.

Le sous-sol a été entièrement restructuré et étendu pour accueillir les loges et le foyer des artistes, une salle de répétition et trois salles d'activité. L'ensemble s'installe sur des pieux forés et tubés descendus à 18 m de profondeur.

La proximité de la Bièvre a nécessité d'assécher le terrain, une membrane composite assurant ensuite l'étanchéité.

La salle principale, rénovée et mise aux normes (593 places assises), partage ses locaux techniques avec une nouvelle salle de 230 places assises (ou 700 debout). Véritable boîte dans la boîte, ce volume en béton noir matricé est doté de gradins rétractables permettant de multiples configurations scénographiques. Autour de ces deux salles, le foyer, deux fois plus grand que ne le demandait le programme, fonctionne comme une troisième scène ouverte, avec, face à la ville, un espace d'exposition et une cafétéria. Espace fluide et continu libre de tout point porteur grâce à de grands voiles de béton suspendus, il accueille sur son béton ciré différents publics tout au long de la journée. A l'entrée, un hall en double hauteur vient s'intercaler entre les deux salles. Il communique avec le foyer qui dessert l'ensemble du programme, grâce à deux escaliers situés de part et d'autre de la grande [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur