En direct

TGV Méditerranée : le tunnel des Pennes-Mirabeau a vu le jour

JEAN-MARC MATALON |  le 21/02/1997  |  transportCollectivités localesBouches-du-Rhône

Tapis rouge, sirènes et champagne. Fierté et émotion dans un nuage de poussière. Jeudi 13 février, à 11 h 25 précises, les ouvriers du TGV Méditerranée ont réussi la jonction entre les deux extrémités du tunnel des Pennes-Mirabeau. Ce tunnel, long de 1 530 m et construit sur une pente à 25 %, va à présent s'imbriquer dans trois autres structures souterraines (un tunnel et deux tranchées couvertes), pour constituer un ensemble continu de 7 834 m reliant les confins du plateau de l'Arbois aux quartiers Nord de Marseille. Il aura fallu onze mois et demi de travail à une centaine d'ouvriers pour procéder à l'excavation. Lors de cette opération, réalisée le plus souvent à l'explosif, environ 14 000 m3 de matériaux ont été dégagés.

Le tunnel des Pennes-Mirabeau se présente comme un ouvrage de 5,30 m de rayon en voûte et en piédroit, avec un radier légèrement courbé. L'une de ses particularités est d'abriter une section d'air de 63 m2, ce qui permettra aux TGV de circuler à une vitesse de 230 km/h. Durant les neuf prochains mois, les équipes vont traiter le revêtement du tunnel (reprofilage, béton de propreté, étanchéité par feuille PVC) et entreprendre le bétonnage par plots de 10 m de longueur pour les radiers ferraillés et les voûtes.

La dernière étape du chantier consistera à compléter l'étanchéité de la tranchée Nord par un complexe bitume, puis à réaliser les remblais. La RD 60, qui avait été déviée, pourra alors reprendre sa place définitive au-dessus de la tranchée.

Lors de la percée du tunnel, Gilles Cartier, le directeur du TGV Méditerranée, a souligné que le chantier avait avancé à « une excellente cadence, progressant de 45 m par semaine sans avoir le moindre accident grave à déplorer ». Il a précisé que le tunnel représentait à lui seul un investissement de 150 millions de francs.

LES INTERVENANTS

Mandataire : Spie Batignolles.

Gérant : Borie SAE.

Co-traitant : Guintoli.

Sous-traitants : SFET (études et réalisation de parois cloutées),

Etandex/SPAPA (étanchéité), PAM (armatures), SERF (études de structure de la tranchée), SEEEM/Terassol (études de structures et géotehchnique de la galerie) et EDG (reconnaissance à l'avancement).

PHOTO:

Après onze mois et demi de travail, l'excavation est terminée!

Le tunnel, ouvrage de 5,30 m de rayon et long de 1530 m, permettra aux TGV de circuler à une vitesse de 230 km/h.

Commentaires

TGV Méditerranée : le tunnel des Pennes-Mirabeau a vu le jour

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur