Transport et infrastructures

TGV Lisbonne-Madrid: Français et Espagnols candidatent en force

La ligne TGV qui doit relier Lisbonne et Madrid en moins de trois heures doit entrer en fonction en 2013.

Plusieurs poids-lourds du BTP français et espagnol, répartis au sein de quatre consortiums, ont répondu à l’appel d’offres pour la construction du premier tronçon du futur TGV Lisbonne-Madrid, ont annoncé vendredi 3 octobre les autorités portugaises.
Les quatre offres, dévoilées par l’agence publique du réseau ferroriviaire à grande vitesse (RAVE), évaluent les investissements nécessaires aux travaux de construction entre 1,32 et 1,75 milliard d’euros.
Ce premier tronçon traversera le Portugal d’ouest en est sur une distance de 167 kilomètres, de Poceirao, à la sortie de Lisbonne, à Caia, à la frontière espagnole.
Du côté français, le groupe de BTP Vinci s’est associé au projet du portugais Mota-Engil, qui compte également avec la participation de la Somague, filiale du groupe espagnol Sacyr, tandis que Eiffage a fait alliance avec l’espagnol FCC.
Deux autres groupes espagnols ont fait acte de candidature: Ferrovial qui a pris la tête d’un consortium de quatre entreprises portugaises, et Iriddium, filiale de ACS, qui intègre l’offre des portugais Brisa et Soares Costa.
Le vainqueur de l’appel d’offres, qui se verra attribuer la concession du projet pour 40 ans, devrait être connu en septembre 2009.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X