Terreal retrouve des marges de manœuvre pour son développement
Inaugurée en 2008, l'usine de Chagny est le deuxième plus important site de production de Terreal avec une capacité de 29 millions de tuiles. - © © DR

Terreal retrouve des marges de manœuvre pour son développement

P.F. |  le 12/07/2013  |  EnvironnementInternationalEuropeSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Environnement
International
Europe
Santé
Technique
Valider
Industrie -

Après avoir bouclé le refinancement de sa dette, l’industriel entend renforcer son offre de solutions pour le bâtiment durable.

La direction de Terreal a annoncé ce 11 juillet un accord pour la restructuration de sa dette. Déjà actionnaires depuis 2009 à hauteur de 49%, les créanciers menés par la banque ING et les fonds Park Square Capital et Goldman Sachs, vont désormais contrôler 100% du groupe. L’accord marque donc la sortie du capital de LBO France, qui avait racheté le groupe à Saint-Gobain en 2003, au prix d’un endettement massif (860 M€).

Réduction de 40% de la dette

Terreal ne connaissait pourtant « pas de problème de service de la dette », souligne son président Hervé Gastinel, qui précise que « la société reste rentable et conserve une trésorerie de 70 M€ ». Mais les ratios définis lors du refinancement de 2009 s’avéraient très contraignants dans une situation de marché très dégradée.« La formule trouvée avec nos créanciers est très favorable à Terreal, poursuit le dirigeant, puisqu’elle ramène la dette de 486 M€ à 300 M€, qu’elle allonge l’échéance des prêts de trois ans et qu’elle nous redonne des marges de manœuvre avec une charge d’intérêts réduite. »

Les effectifs et les sites de productions maintenus

Cette bouffée d’air frais doit dans un premier temps permettre à Terreal de poursuivre la modernisation de son outil industriel (17 sites de production en France, 9 à l’étranger) malgré une conjoncture marché toujours aussi difficile. Le groupe affiche des résultats « en ligne avec le marché des briques et des tuiles », indique Hervé Gastinel, soit une baisse d’environ 8% en volumes à fin juin. Au vu des chiffres de vente de logement, ce recul a toutes les chances de se poursuivre en 2014. « Il y aura nécessairement des adaptations en termes de production, mais aucun plan social n’est programmé », rassure le dirigeant.

Des moyens pour renforcer l'offre bâtiment durable

L’accord conclu jeudi ouvre même à Terreal une ligne de crédit pour procéder à des acquisitions. Hervé Gastinel laisse entrevoir deux pistes. Celle de l’internationalisation, par exemple avec renforcement des activités du groupe aux Etats-Unis ou en Asie. Et celle des solutions pour le bâtiment durable : « Nous souhaitons développer les marchés liés à la RT 2012 et demain à la RT 2020, tout ce qui peut contribuer à renforcer les systèmes d’étanchéité, d’isolation et de production d’énergie renouvelable – des segments sur lesquels nous sommes déjà bien positionnés ».


Fiche d’identité

- 400 millions d’euros de chiffre d’affaires
- 25 sites industriels dont 16 en France et 9 dans le monde (Etats-Unis, Espagne, Italie, Malaisie et Indonésie)
- 2 700 collaborateurs dans le monde

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur