En direct

« Tenir compte de la poussée des eaux »

BERNARD REINTEAU, REMY MARIO, BERTRAND ESCOLIN, FRANCOISE DAJON LAMARE, ALIX DE VOGUE |  le 26/03/1999  |  TransportMaine-et-LoireProduits et matérielsSecond œuvreTravail

Le chantier de rénovation des portes d'écluses de Paimpol est phasé avec les marées pour garder le port accessible à marée haute.

Dix ans après leur pose, les portes amont de l'écluse d'accès au port départemental de Paimpol présentent des avaries. Les vantaux de 20 t et de 6,73 m de côté ne sont plus hermétiques : « celui de la rive gauche frotte dans le fonds du sas et provoque une usure anormale de la charnière basse, la crapaudine », explique Philippe Nomballais, directeur général de la SA Verchéenne, basée en Maine-et-Loire. Le radier en granit est à 4,77 m de cote marine au niveau des portes amont. Pour travailler avec un niveau d'eau inférieur à cette cote, le chantier est réduit à deux périodes par jour.

« On pose un batardeau de 12 m de large sur 2,5 m de hauteur en amont des portes pour maintenir un tirant d'eau moyen de 2,5 m dans le port, explique Philippe Nomballais. A marée basse, on vide la chambre des portes avec des pompes embarquées et on peut travailler durant environ quatre heures. A marée haute, les bateaux passent au-dessus du batardeau et du chantier. Plus le coefficient des marées est important, plus on peut travailler longtemps. La date du chantier a été choisie en fonction de cette exigence. »

Le chantier débute par la dépose des deux vantaux avec une grue de 120 t. A quai, une équipe de jour travaille au remplacement du pivot haut de la porte (l'équerre tourillon), du pivot bas (l'équerre crapaudine), et de la structure des portes : les deux pièces de fermeture (poteaux busqués), les deux bois des chardonnets qui assurent l'étanchéité entre portes et bajoyers, et les bois horizontaux en pied de porte qui butent contre le seuil.

Les anciens pivots sont ex-traits par carottage périphérique et remplacés ; la crapaudine est fixée sur une tôle d'appui de 5 cm ancrée sur le granit du radier.

« La principale difficulté du chantier, précise Philippe Nomballais est de réimplanter les pivots en tenant compte des 130 t de poussées d'eau qui s'exercent sur les portes fermées ». En pratique, il faut laisser du jeu dans les pivots pour que les portes reculent et butent contre les voiles en granit, de sorte que les pivots ne reprennent aucun effort. « Sur une écluse ancienne, poursuit Philippe Nomballais, la porte peut être voilée, avec des murs qui ne sont pas d'aplomb. Pour retrouver sa bonne implantation, on modifie son angle de fermeture en fonction de la compression observée. Puis on coule le seuil au fond du radier en tenant compte d'une poussée supplémentaire. »

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : conseil général des Côtes d'Armor.

Maître d'oeuvre : service des travaux et ouvrages d'art du conseil général.

Entreprise : SA Verchéenne.

Durée travaux : du 22 mars au 2 avril.

Coût des travaux : 630 000 F HT.

SCHEMA : Vue en plan après mise en pression.

Le jeu des pivots de portes de l'écluse est annulé par la poussée des eaux et améliore l'étanchéité périphérique des portes.

Commentaires

« Tenir compte de la poussée des eaux »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX