En direct

Tempête Alex : «Sur la Vésubie, plus d’un kilomètre de digues et d’ouvrages hydrauliques à reconstituer», Cyril Marro, Smiage
Cyril Marro, directeur du Syndicat mixte pour les inondations, l’aménagement et la gestion de l’eau maralpine (Smiage) - © Smiage
Interview

Tempête Alex : «Sur la Vésubie, plus d’un kilomètre de digues et d’ouvrages hydrauliques à reconstituer», Cyril Marro, Smiage

Propos recueillis par Gaëlle Cloarec |  le 09/10/2020  |  Tempête AlexAlpes-MaritimesRazel-BecMarché à bons de commande

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Tempête Alex
Travaux publics
Alpes-Maritimes
Razel-Bec
Marché à bons de commande
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Le directeur du Syndicat mixte pour les inondations, l’aménagement et la gestion de l’eau maralpine fait le point, pour Le Moniteur, sur l’état des ouvrages suite au passage de la tempête Alex, le 2 octobre, dévastant les vallées de la Tinée, de la Vésubie et de la Roya. Créé en réaction aux inondations meurtrières d’octobre 2015 sur le littoral des Alpes-Maritimes, le Smiage intervient sur un périmètre de 5 300 km² comprenant 11 000 km de cours d’eau répartis sur 183 communes où vivent 1,1 million d’habitants.

Une semaine après le passage de la tempête Alex, quel premier bilan tirez-vous ?

Nous avons fait un premier recensement des travaux à réaliser en urgence et il est lourd, sachant qu’à ce jour tous les sites n’ont pas encore été visités en raison de leur inaccessibilité. Sur la vallée de la Roya, deux chantiers prioritaires ont été identifiés. Le premier consiste en la reconstitution d’un cordon de blocs sur la rive droite de la Roya afin de protéger le village de Breil d’éventuelles nouvelles crues en attendant la réalisation d’un ouvrage plus pérenne. Le second porte sur le confortement de la route départementale 6204, essentielle à préserver car elle constitue aujourd’hui l’unique accès au village. Sur la Vésubie, nous avons comptabilisé au total plus d’un kilomètre linéaire de digues et d’ouvrages hydrauliques à reconstituer ou à conforter, majoritairement à Saint-Martin-Vésubie. Les travaux débuteront une fois le Boréon et la Madone de Fenestre recentrés dans leur cours d’eau d’origine. Enfin, il s’agira de reprendre l’ouvrage de confortement de la route métropolitaine 6201 au niveau de la gare de la Tinée.

Sur le même sujet Tempête Alex : le BTP est déjà sur le pont

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Tempête Alex : «Sur la Vésubie, plus d’un kilomètre de digues et d’ouvrages hydrauliques à reconstituer», Cyril Marro, Smiage

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil