En direct

Télé travail Mobile et fier de l'être

le 21/03/1997  |  Réglementation techniqueCommunicationNumériqueDroit du travailImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Communication
Numérique
Droit du travail
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. SOMMAIRE DOSSIER CONSTRUCTIQUE
  2. Equipement Connaître ses gammes
  3. Scanner La fin d'une époque
  4. Disque dur L'atout volume
  5. Photo numérique Le grand bond
  6. CD-Rom La gravure en forme
  7. Télé travail Mobile et fier de l'être
  8. Mac Outil fétiche... et attaqué
  9. Cartes graphiques L'image de synthèse sous toutes ses formes
  10. Imprimantes A la croisée des prix et de la qualité
  11. Internet La montée en puissance
  12. Informatique ARC + : interface intuitive
  13. Datagraph : traceurs et logiciels
  14. Bernard Informatique : digitalisation et prix
  15. CSTB : l'information technique sur CD-Rom
  16. ETC : serveur télématique de chantier
  17. Abvent : Archicad aux fonctions étendues
  18. Bentley : conception en trois dimensions et intégration d'Internet
  19. Archic : communication des partenaires sur Batimac
  20. Cadcentre : conception, visualisation et accès Internet
  21. CSTB : simulation de performances thermiques des bâtiments
  22. Présys : Batsys souple et ouvert
  23. Star Informatic : solutions complètes et économiques
  24. Nemetchek : une interface conçue pour la productivité
  25. Cabinet Ripeau : de la construction à la déconstruction
  26. Autodesk : Autocad version 13 c4a plus simple
  27. Absia : gestion de patrimoine et de câblage
  28. CAD : Palladio plus intuitif
  29. Mediaconstruct : savoir partager
  30. Graph'Image : des traceurs Summagraphics haute résolution
  31. Geomedia : la topographie et les ouvrages en 3D
  32. Dicad : intégration de la 3D et liaison avec Robot V6
  33. Antares : mise en situation des projets architecturaux
  34. Fauconnet : des équipements techniques validés et valorisés
  35. RobotBAT : Robot V 6.4.1 adopte des fonctions plus rapides
  36. BBS Slama : une plate-forme pour les outils « chauffage »
  37. Graitec : les versions optimisées d'Arche et Effel
  38. SCIA : le calcul de structures sous Windows
  39. Trois rencontres autour de l'EDI
  40. SIX ATELIERS
  41. Plan du Salon
  42. Les sociétés présentes au salon et leurs produits
  43. TABLEAU DES SOCIETES EN FONCTION DE LEURS ACTIVITES
  44. Visiteurs/exposants : des rencontres de qualité
  45. Les maîtres d'ouvrage présents à l'appel du PCA
  46. Fédérer les documents pour optimiser la production
  47. Un espace multimédia
  48. Imagerie virtuelle : le quotidien du concepteur
  49. Internet, tout pour le bâtiment
  50. Fenêtre sur Soft
  51. Des données de coût accessibles par Internet
  52. Analyse complète de charpentes
  53. Réorganisation de fichiers DXF et DWG
  54. MiniCad à fonctions améliorées
  55. Gérer tout le chantier avec trois logiciels
  56. Conception et Internet en direct
  57. Evaluation de structures métalliques
  58. SteelCad : dessiner de façon interactive en 3D
  59. Dessin et production de charpente métallique
  60. Le planning adapté au bâtiment
  61. Des structures de données relationnelles

-Les spécialistes du télétravail sont formels : la voiture deviendra rapidement le second bureau du professionnel. Une évolution déjà amorcée.

« Parler de bureau mobile, c'est avant tout définir ce que l'on veut faire », souligne Alain Hasson, de Sbig, une entreprise spécialisée dans l'informatique mobile. Son entreprise a travaillé sur l'idéal du travailleur itinérant, une « Rolls » du genre : un ordinateur portable, un téléphone GSM Data et une imprimante autonome, regroupés dans une petite mallette pesant 7 kg. Pour 30 000 francs, tous les éléments nécessaires à la mobilité informatique sont ici réunis. Et une seule prise suffit à recharger le tout ! Les connexions sont intégrées dans le boîtier. L'idée a été reprise par l'italien Viapro, qui offre en outre la possibilité d'une connexion téléphonique par satellite.

Sans aller aussi loin, chacun peut imaginer les outils de sa mobilité. Dans tous les cas de figure, la définition d'un « cahier des charges » n'est pas un luxe, avec des questions simples. Un ordinateur portable, certes, mais pour quoi faire ? Un appareil photo numérique doit-il être intégré ? Un commercial devra-t-il recevoir des données sur site ? Faudra-t-il imprimer des offres de services ? Devra-t-on assurer une présentation multimédia devant le client ?

Reprenons chacun des équipements de base, ordinateur, imprimante et téléphone. Pour le micro, le choix du portable est évident. Première difficulté à apprécier : l'autonomie. Pour l'instant, elle est de quatre à huit heures d'utilisation en fonction des batteries. Nicad, propose la meilleure autonomie, doté d'une fonction d'élimination d'effet mémoire, c'est-à-dire ne tenant pas compte du niveau de charge pour redonner toute la puissance à la batterie. Autre aspect à surveiller, la puissance de travail du micro, du côté du processeur comme de la mémoire. Le haut de gamme du portable avance sans cesse : processeur Pentium 133 MHz (version à faible consommation et échauffement), mémoire EDO, disque dur de forte capacité, emplacement PCMCIA type III, carte son 16 bits stéréo, lecteur de CD-Rom 6X (voire 8X), carte vidéo sur bus PCI, écran 11 pouces TFT 800 x 600... Exemple concret avec le dernier né de Toshiba, le Tecra 700, un Pentium 150 MHz équipé de fonctionnalités téléphoniques. C'est sans doute (mais pour 45 000 francs TTC tout de même) la machine idéale pour la voiture. Les équipements d'entrée de gamme, comme le Dell Latitude XPI (11 500 francs HT) ou AST Ascentia J10 (12 500 francs HT) peuvent être toutefois suffisants pour assurer des tâches classiques de Bureautique depuis son véhicule.

Pour aller plus loin dans la miniaturisation, certaines professions se contentent d'un ordinateur de poche (PDA). La nouvelle génération de ces PDA ouvre sans doute les portes de ce télétravail intermédiaire, d'autant qu'elle est totalement connectable à un ordinateur portable, doté d'extensions de mémoire. Par ailleurs, la présence d'un port infrarouge (ou Irda) pour les échanges de fichiers est devenue quasi obligatoire pour le confort de l'utilisateur (Psion III c). Cette technologie remplace efficacement les échanges par câbles et autorise des transferts à des vitesses élevées pour la mise à jour, de retour au bureau, de l'ordinateur central, et ce sans raccord ou manipulation fastidieuse. Pour autant, la faiblesse des touches, des possibilités mémoire a maniabilité réduite des PDA sont encore des handicaps certains.

Des gammes d'équipements variés

Après les imprimantes autonomes, dont la puissance limitée ne peut pas assurer toutes les fantaisies, voici les modèles mixtes, utilisables sur un allume-cigares, rechargeables sur une prise électrique. Apple, Canon disposent ainsi de produits économiques et assez puissants (de 20 à 40 feuilles selon les batteries). Le tout pour moins de 2 500 francs. Certaines, comme la Deskjet 340 CBI de Hewlett Packard, proposent en standard un port infrarouge pour gérer automatiquement l'impression des documents en attente.

Enfin, quelques périphériques informatiques, indispensables dans certaines professions, viennent compléter l'équipement : appareil photo numérique (Canon, Ricoh, Kodak...) pour évaluer un dommage ou intégrer une illustration dans un catalogue. Immédiatement chargé sur le portable, le cliché peut être transmis par GSM Data au siège social. PCMCIA. La véritable révolution de la miniaturisation, c'est PCMCIA. Une carte au format normalisé, à peine plus grande qu'une carte de visite, de faible épaisseur, ce qui a conduit les fabricants à proposer sur le marché toute une famille de produits spécialement adaptés à l'informatique mobile. Premiers matériels concernés, les modems. De l'entrée de gamme, à la vitesse pourtant limitée de 14 400 bps, aux cartes Numéris aujourd'hui disponibles, il existe plus de 180 produits différents dans le seul domaine des communications, qui constitue le point fort du PCMCIA. Pas de port série occupé, une parfaite intégration des couches de logiciels dans la carte, un simple fil relié à la prise téléphonique, un encombrement réduit. Même les prix sont à la baisse : moins de 1 800 francs pour un 28 800 bps. A peine le double pour un modem Numéris (64 kbps).

Dernier mariage réussi au profit de la mobilité : l'intégration d'un GSM Data, un téléphone portable qui véhicule la voix, mais aussi les données numériques, dans un ordinateur portable. Malheureusement, les vitesses de transmission, à 9 600 bps, sont encore pénalisantes, et il vaut mieux éviter de gros transferts de fichiers. La qualité de la ligne téléphonique risque de pénaliser l'envoi. Depuis quelques mois, le GSM a évolué. Il intègre des fonctions SMS (Short Messaging Service) qui assurent l'affichage de petite taille sur l'écran du téléphone portable. Une petite dizaine de cartes PCMCIA spécialisées dans la gestion des échanges sur GSM Data sont proposées sur le marché français.

Incontestablement, c'est aussi le multimédia qui a boosté l'offre PCMCIA. Il était difficile d'intégrer un lecteur de CD dans un portable ne disposant d'aucune place pour l'accepter. Ici aussi, le connecteur PCMCIA a joué le rôle d'intermédiaire : il sert d'interface entre le lecteur et la machine « hôte ». AB Soft propose même un kit lecteur de CD-Rom et une carte son au sein d'un seul kit, de petite taille. Depuis peu, des appareils photo numériques et des caméras vidéo numériques viennent compléter la liste des périphériques. Radios, cartes mpeg pour la vidéo ou GPS pour le positionnement sont les derniers nés d'une famille sans cesse en évolution.

S'ouvrir sur l'extérieur

Reste le téléphone, qui demeure le pivot indispensable de la communication. C'est au GSM Data que revient le soin d'assurer l'échange de données informatiques. Là encore, une carte PCMCIA, intégrée dans le portable et connectée au téléphone, facilite à l'utilisateur la réception ou l'envoi de données, la gestion des échanges Internet, ou plus simplement le trafic des télécopies qui pourront même être stockées sur une messagerie dédiée chez l'opérateur (Bouygues). Peu de cartes interfaces existent, ce qui réduit le choix du marché. Idem pour les GSM dont le nombre de modèles Data est loin d'exploser. La fragilité du signal qui entraîne des pertes fréquentes ne garantit pas la fiabilité des communications. Patience. Dans le même ordre d'idée, l'utilisation d'un « pager » piloté par le Net ou le Minitel est une bonne solution intermédiaire pour ceux qui ne veulent plus être dérangés chez les clients.

Dernier point en cours de développement dans l'informatique mobile : la visioconférence. Elle est encore difficilement compatible avec le portable, en raison du faible débit du GSM Data qui n'autorise pas encore l'envoi ou la réception de qualité. Aussi, c'est par une connexion classique, et grâce à une carte vidéo intégrée, que l'on peut envisager cette fonctionnalité. Une chambre d'hôtel, une prise dans un bureau suffit alors à la connexion. D'autant qu'une norme en cours de préparation devrait faciliter cette fonction. Elle déterminera le débit nécessaire à la communication et stockera sur un « buffer » disque les premiers éléments de la réception avant d'afficher l'image à l'écran. Une petite dizaine de secondes d'attente avant de voir l'interlocuteur.

L'AVIS DE L'EXPERT

« Un scanner n'est plus très indispensable à l'équipement informatique basique. Les immenses bibliothèques numériques qui circulent dans l'univers de l'architecture ou de l'image de synthèse suffisent souvent lors de la recherche d'éléments graphiques. »

Bien réfléchir pour s'équiper

Attention à la fragilité de certaines connexions (PCMCIA, GSM Data...). Il est préférable de choisir des produits avec des connecteurs peu saillants et facilement enfichables.

Pensez à acquérir une mallette de transport bien agencée pour votre équipement et ne laissez jamais rien d'apparent dans la voiture.

Par sécurité, prévoyez une batterie supplémentaire par journée passée à l'extérieur.

Veillez à disposer d'un chargeur de batteries rapide (entre deux et quatre heures pour trois à quatre batteries en même temps).

Prenez des câbles de qualité pour assurer la connexion entre les appareils et vérifiez toujours que les vis soient bien serrées.

Vérifiez, tous les matins, l'état des batteries de votre matériel. Sachez que le froid vide plus rapidement les batteries. Retirez-les en cas d'absence prolongée du véhicule.

Si personne ne monte à l'avant de votre voiture, vous pouvez étudier une solution de bureau permanent en transformant le siège avant du véhicule.

GSM Data : comment bien choisir

Attention aux promotions trop alléchantes. Elles cachent souvent un article en fin de vie.

Veillez à ne pas limiter la comparaison à la seule autonomie. Certains appareils attractifs à ce niveau offrent de piètres qualités techniques en ne dépassant pas la vitesse de 2 400 bps pour l'émission ou la réception.

Assurez-vous de la qualité du service après-vente et du prêt éventuel d'un appareil en cas d'immobilisation du vôtre.

Vérifiez le prix des accessoires, et en particulier des systèmes « mains libres » pour la voiture. Certaines marques se rattrapent sur les produits annexes.

Demandez à modifier le type de batteries installées si celles proposées ne sont pas suffisantes.

Attention aux coûts cachés d'une offre : avance sur consommation, frais de dossier et de mise en service associés à des frais de mise en route...

PHOTO :

Avant de s'équiper, il est indispensable d'établir un «cahier des charges» permettant de définir les besoins. Si le portable s'impose, les équipements périphériques constituent des options qui ne sont pas toujours indispensables.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur