En direct

Tchernobyl : le levage de l’enceinte de confinement achevé « avec succès »
Enceinte de confinement. - © © Novarka

Tchernobyl : le levage de l’enceinte de confinement achevé « avec succès »

Anthony Laurent |  le 25/11/2014  |  tchernobylEntreprisesFrance entièreEuropeTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
tchernobyl
Entreprises
France entière
Europe
Technique
Valider

Le 24 octobre dernier, les équipes de Novarka – groupement composé de filiales des groupes Vinci et Bouygues – ont réalisé le dernier levage de la seconde partie de la future enceinte de confinement du réacteur nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) soufflé par une explosion en avril 1986.

Les équipes de Novarka – groupement concepteur-constructeur composé des entreprises Vinci Construction Grands Projets et de Bouygues Travaux Publics – ont annoncé avoir achevé « avec succès », le 24 octobre, le dernier levage de la seconde partie de la future enceinte de confinement du sarcophage de Tchernobyl, en Ukraine. Située à proximité du réacteur n°4 de la centrale nucléaire, qui a explosé en avril 1986 causant l’une des plus graves catastrophes nucléaires de l’histoire, cette enceinte se compose de deux demi-arches à structure métallique, chacune d’elles ayant déjà fait l’objet de trois levages depuis novembre 2012.

Après ce quatrième et ultime levage, l’étape suivante du chantier consistera à assembler les deux parties de l’enceinte, à équiper l’ensemble des systèmes nécessaires (alimentation électrique, ventilation, contrôle commande) puis à glisser, sur deux « méga-longrines » en béton armé à l’aide de vérins, l’enceinte complète au-dessus du sarcophage actuel, réalisé à la hâte, avec du béton, du sable, du plomb, de l’argile et du bore, au lendemain de l’accident.

Un prototype « hors normes »

Le poussage de l’enceinte, de 257 m de portée, 160 m de long, 108 m de haut et d’un poids de 18 000 tonnes, au-dessus du sarcophage est prévu au printemps 2017. Des travaux de connexion des murs tympans, situés sur les côtés de l’arche, et d’étanchéité, s’ensuivront, afin d’isoler le réacteur endommagé, toujours source, 28 ans après la catastrophe, de radioactivité. La livraison de l’ensemble de l’ouvrage est prévue, après plusieurs années de retard sur le planning initial, en novembre 2017, date à laquelle les conditions seront alors créées pour un démantèlement du sarcophage et du réacteur.

Ce projet, lancé en 2007, constitue un prototype « hors normes », selon Novarka. Estimé aujourd’hui à environ 1,6 milliard d’euros, ce dernier est financé par le « Chernobyl Shelter Fund », administré par la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et auquel participent 43 gouvernements – dont la France – et organisations donateurs. Selon ses promoteurs, la durée de vie de l’enceinte de confinement est de 100 ans.

Commentaires

Tchernobyl : le levage de l’enceinte de confinement achevé « avec succès »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur