Tarkett dans le rouge en 2017 après la sanction de l'Autorité de la concurrence
Hors impact de l'amende, le résultat net de Tarkett aurait été positif de 126 millions d'euros (+6,5%) - © Tarkett

Tarkett dans le rouge en 2017 après la sanction de l'Autorité de la concurrence

le 09/02/2018  |  Mise en concurrenceIndustrieConjoncture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Mise en concurrence
Industrie
Conjoncture
Valider

Pénalisé par une amende de 165 millions d'euros versée à l'Autorité de la concurrence, le groupe français de revêtements de sols a publié jeudi 8 février une perte nette annuelle de 39 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 2,84 milliards d'euros.

C'est une amende qui fait mal. Condamné en octobre dernier par l'Autorité de la concurrence à une amende de 165 millions d'euros pour des faits d'entente illégale avec Forbo et Gerfloor, Tarkett a publié jeudi 8 février une perte nette annuelle de 39 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 3,7% à 2,84 milliards d'euros. Or, hors impact de l'amende, le résultat net aurait été positif de 126 millions d'euros (+6,5%), a fait valoir le groupe de revêtements de sol dans un communiqué.

Malgré cela, le directeur général de Tarkett, Glen Morrison, a salué au cours d'une conférence téléphonique, la "robuste croissance organique" (+4,8% sur l'année) du groupen avec une "accélération au 4e trimestre" (+6,9%) où toutes les divisions étaient "en territoire positif".

La croissance 2017 a notamment été tirée par la division Sport (+11,7% à périmètre et changes constants), soutenue par les gazons synthétiques et les pistes d'athlétisme.

Le segment englobant la CEI (dont notamment la Russie), l'Asie-Pacifique et l'Amérique latine a également enregistré une solide croissance (+10,8% en organique), tandis que l'Amérique du Nord reculait sur l'ensemble de l'année (-1,8% toujours en organique), malgré une reprise au 4e trimestre (+0,8%). L'Europe-Moyen Orient était en hausse de 3,7%, également à périmètre et changes constants.

Pour 2018, Glen Morrison observe que "la situation économique sous-jacente de la plupart (des) marchés" du groupe "est positive".

Tarkett n'a pas donné d'objectif chiffré pour l'année 2018. "Nous allons continuer à être confrontés au défi des hausses de matières premières, dont nous pensons qu'elles seront du même ordre qu'en 2017", a dit le directeur général. Mais "la différence est que nous avons déjà pris des mesures sur les prix de vente, et notre objectif est de compenser ces hausses cette année", a-t-il ajouté.

Glen Morrison a maintenu les objectifs pour 2020 annoncés en 2016, prévoyant un chiffre d'affaires d'environ 3,5 milliards d'euros et une marge brute d'exploitation (Ebitda) ajustée supérieure à 12% à cet horizon.

Du changement à la tête du conseil de surveillance

Eric La Bonnardière remplacera en tant que président du conseil de surveillance de Tarkett, Didier Deconinck, qui restera vice-président. Une décision qui traduit "l'engagement de la famille Deconinck pour le développement à long terme de Tarkett", a indiqué le groupe. La famille Deconinck détient 5O,2% du groupe et 66,7% des droits de vote. Petit-fils de Bernard Deconinck père, Eric La Bonnardière était jusque là vice-président du conseil de surveillance. Il est PDG et co-fondateur d'Evaneos, une plateforme d'agences de voyages.

Commentaires

Tarkett dans le rouge en 2017 après la sanction de l'Autorité de la concurrence

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur