En direct

Tarbes : mise en service du premier PPP routier
Inauguration de la rocade de Tarbes le 31 mai 2013 - © © Jean-Marie Constans

Tarbes : mise en service du premier PPP routier

jean-marie constans |  le 31/05/2013  |  EntreprisesHautes-PyrénéesLandesOisePuy-de-Dôme

La rocade de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, vient d’être inaugurée. Une opération réalisée en moins de 19 mois, par un groupement mené par Spie Batignolles dans le cadre d’un contrat de PPP signé avec le département des Hautes-Pyrénées.

Le contournement routier ouest et nord-ouest de Tarbes est désormais ouvert à la circulation. Premier PPP routier signé, en juillet 2010, au plan national, cette rocade de 6,4 km, implique le doublement, sur 1,7 km, d’une voirie déjà existante et la création d’une nouvelle route à 2X2 voies sur 4,7 km, avec 7 ouvrages d’art, dont 4 ouvrages exceptionnels.

L’investissement, 36 millions d’euros HT, est assuré par un groupement associant Spie Batignolles, mandataire, à travers sa filiale régionale Malet, Demathieu et Bard, NGE et CDC Infrastructures, titulaire du contrat à la suite d’un dialogue compétitif lancé par le Département des Hautes-Pyrénées.

« Cette réalisation, qui s’inscrit dans l’aménagement de l’itinéraire Tarbes-Bordeaux,  marque l’engagement du département en faveur du développement des infrastructures routières » affirme Michel Pélieu, président du Conseil Général. « Le PPP, parfois décrié, représentait en l’occurrence la meilleure solution, avec un partenariat gagnant-gagnant, sur la base d’un contrat stable et d’un engagement financier très favorable pour la collectivité ». Le loyer annuel s’élèvera ainsi au final à 2,8 millions d’euros par an, au  lieu de 3,1 millions prévus au départ, pour une durée d’exploitation de vingt ans.

Une formule bien adaptée aux infrastructures routières

Une opération, souligne Michel Pélieu, bénéfique aussi pour les entreprises  locales qui se sont vu confier environ 20% des travaux, au-delà des 15% souhaités au départ. Près de 7% du volume d’heures a par ailleurs été réalisé dans le cadre de contrats d’insertion. Pour Laurent Grall, président du directoire de Spie batignolles, le PPP demeure une formule particulièrement bien adaptée à des opérations de ce type. « Il est essentiel que le maître d’ouvrage ait à la base définit un projet bien clair. A cet égard la rocade de Tarbes demeure une réalisation exemplaire même si elle est relativement modeste par rapport à d’autres infrastructures ». Les opérations en PPP ou en concession représentent aujourd’hui, indique Laurent Grall, environ 15% de l’activité du groupe. « Il s’agit d’un secteur que nous souhaitons développer ».

A l’exemple de l’autoroute A63 dans les Landes, une réalisation en concession, récemment livrée, dans laquelle Spie Batignolles est associée au groupe Colas (mandataire) ou, en matière de bâtiments publics, la construction en PPP de trois maisons d’arrêt à Beauvais, Riom et Valence.

Commentaires

Tarbes : mise en service du premier PPP routier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur