En direct

Tarbes face au déclin de l'industrie militaire

jean-marie constans |  le 17/07/1998  |  EnergieFormationCollectivités localesArchitectureAménagement

L'agglomération mise sur la diversification de ses activités. Une opération d'urbanisme en centre-ville pour 1999.

L'annonce du plan de restructuration de Giat Industries a provoqué à Tarbes un émoi certain. « L'arsenal », dénomination traditionnelle de l'unité locale de Giat représente en effet un des piliers de l'économie du chef-lieu des Hautes-Pyrénées, à côté d'autres gros établissements tels Gec Alsthom ou le constructeur aéronautique Socata, filiale d'Aérospatiale. « Même si la fermeture de l'usine Giat n'est pas programmée, nous pouvons craindre une réduction des effectifs qui va s'ajouter aux plans sociaux que nous avons connus depuis une dizaine d'années » regrette le maire, Raymond Erraçarret.

Longtemps deuxième bassin industriel de la région Midi-Pyrénées, Tarbes (45 000 habitants) et son agglomération (85 000 habitants) ont perdu effectivement plus de la moitié des emplois de ce secteur en quinze ans, avec des effectifs aujourd'hui inférieurs à 4 000 personnes. Une perte que ne compense pas la création d'un tissu de PME dynamiques. « Le développement économique, avec la formation, l'enseignement supérieur et l'aménagement urbain constituent aujourd'hui les priorités de notre action municipale », souligne ainsi le maire. Des thèmes qui constituent les principaux axes d'intervention du contrat d'agglomération signé avec le département, la région et l'Etat.

Zones d'activités intercommunales

Une démarche qui se traduit par l'aménagement de zones d'activités, sous maîtrise d'ouvrage de la communauté de communes créée début 1996, qui rassemble autour de Tarbes huit collectivités de la périphérie. Située à l'entrée ouest de la ville, la zone de Bastillac, une centaine d'hectares au total, est la première concernée, avec un secteur en cours d'aménagement, Bastillac Innovation, plus particulièrement dédié aux entreprises industrielles et de haute-technologie fonctionnant en synergie avec le pôle universitaire voisin. Un des atouts majeurs de l'agglomération tarbaise réside en effet dans l'enseignement supérieur, près de 4 000 étudiants, avec une école d'ingénieurs (Enit), un IUT, une formation IUFM, un Deug Staps, etc. Un pôle qui justifie la création d'un Centre international des énergies renouvelables, prochainement suivi par un Centre d'appui technologique utilisant les compétences des laboratoires universitaires. Environ 15 millions de francs doivent ainsi être consacrés à l'aménagement du site de Bastillac Autre zone en cours d'aménagement, sous maîtrise d'ouvrage de la communauté de communes du canton d'Ossun en partenariat avec la communauté de communes de l'agglomération tarbaise, Pyrène-Aéro-Pôle, sur environ 80 ha autour de l'aéroport Tarbes-Ossun-Lourdes, accueillera, à côté d'une plateforme mutimodale de fret, des entreprises liées à l'aéronautique ou aux téléactivités, à l'exemple du Téléport qui vient d'être inauguré. Un ensemble qui représente plus de 50 millions d'investissement, dont une vingtaine reste à réaliser.

En matière d'urbanisme, après la liaison entre la gare SNCF et le centre-ville et la semi-piétonnisation des rues autour de la cathédrale, de l'hôtel de ville, de la place de Verdun, etc., le projet majeur concerne aujourd'hui, à proximité de cet hyper-centre l'aménagement de l'espace Brauhauban et du Marcadieu, avec la restructuration d'une halle bâtie au XIXe siècle dans l'esprit des pavillons de Baltard. « Cette opération s'inscrit dans la volonté de redynamiser le centre-ville en lui permettant de retrouver, à côté de l'habitat, une vocation commerciale et de services », précise Raymond Erraçarret. Le projet prévoit ainsi, sans toucher à l'architecture de la halle, l'aménagement de celle-ci en surfaces commerciales avec un supermarché de 2 500 m2 en rez-de-chaussée, une surface culture-loisirs et un pôle de restauration en premier étage. La place serait aménagée en marché couvert. Un parking de 250 places sera réalisé sous la place.

L'investissement prévisionnel, environ 40 millions de francs HT., serait assuré, en fonction du résultat des négociations en cours, par un promoteur commercial, le groupe GRC. Le lancement de cette opération pourrait intervenir en toute hypothèse courant 1999. Enfin, légitime hommage à la cavalerie et à l'armée par une ville qui compte 2 000 militaires : un Musée international des hussards est en cours d'aménagement dans les locaux de l'ancien carmel et du Musée Massey pour un investissement de 10 millions de francs HT.

PHOTOS :

La halle Marcadieu, bâtie au XIXe siècle dans l'esprit des pavillons de Baltard, sera réaménagée en surfaces commerciales avec un supermarché de 2 500 m2 en rez-de-chaussée, une surface culture-loisirs et un pôle de restauration au premier étage.

Raymond Erraçarret, maire de Tarbes : « Le développement économique, avec la formation, l'enseignement supérieur et l'aménagement urbain constituent les priorités de notre action municipale ».

TARBES : 90 millions pour le logement social

Dossier majeur à Tarbes : l'habitat social avec deux opérations de requalification, dans le cadre d'une procédure DSU liée à un contrat de ville en cours, des quartiers Laubadère et Solazur. Au total 2 400 logements, gérés par l'Opac (office départemental d'HLM), progressivement réhabilités pour un investissement global sur l'ensemble de la procédure estimé à plus de 90 millions de francs TTC.

Un programme qui prévoit en particulier d'ici la fin de l'année une opération de démolition d'un bâtiment d'une centaine de logements et la construction de dix pavillons.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur