En direct

Talc en provenance d'Afghanistan : Imerys va mener une évaluation
La société Imerys va mener une évaluation sur ses approvisionnements en talc au Pakistan et en Afghanistan. - © ©Imerys

Talc en provenance d'Afghanistan : Imerys va mener une évaluation

le 14/02/2017  |  EntreprisesInternational (hors U.E)Industrie

La société Imerys mènera une évaluation pour s'assurer de la conformité de sa filière d'approvisionnement en talc afghan et pakistanais. Le journal Le Monde a publié une enquête dans laquelle il affirme que le groupe "finance la guerre civile" en Afghanistan.

Le groupe Imerys, spécialisé dans les minéraux industriels, va mener "une évaluation" sur ses approvisionnements en talc au Pakistan et en Afghanistan, après un article du journal Le Monde, publié le 13 février, affirmant qu'il s'approvisionne en Afghanistan "dans une zone occupée par les insurgés, finançant ainsi la guerre civile".

Selon l'enquête du Monde, Imerys "s'approvisionne en talc, à travers un intermédiaire pakistanais, à Nangarhar, une province de l'est de l'Afghanistan en proie à une insurrection armée des talibans et de l'organisation Etat islamique". "L'extraction minière y constitue l'une des principales sources de financement des insurgés", écrit le journal.

Le groupe de minéraux industriels a réagi. Il indique, dans un communiqué, qu'aucun de ses sites d'extraction de talc n'est implanté en Afghanistan ou au Pakistan, mais qu'il peut recourir à "des approvisionnements externes, en appoint de [sa] production". Imerys explique qu'il "réalise en toute transparence ses approvisionnements en provenance du Pakistan et d'Afghanistan, pays qui ne sont soumis à aucun embargo". Les achats sont effectués auprès d'un partenaire local unique avec lequel Imerys "a développé une relation exclusive depuis cinq ans". Le groupe ajoute que "les approvisionnement en talc en provenance du Pakistan (incluant celui d'origine afghane) représentent moins de 1% des ventes annuelles totales de talc d'Imerys".

"S'assurer de la conformité des filières d'approvisionnement"

Cependant, le groupe annonce qu'il va mener "une évaluation réalisée en partenariat avec un organisme indépendant engagé sur le terrain" pour "s'assurer de la conformité de sa filière d’approvisionnement à ses règles de transparence, d'éthique et de qualité". "Cette étude permettra à Imerys de réexaminer les conditions de ses approvisionnements en talc en provenance du Pakistan et d'Afghanistan", poursuit le groupe.

La chaîne d'approvisionnement de talc en Afghanistan, via le Pakistan, a été mise en place à partir de 2011, lorsqu'Imerys a racheté au géant Rio Tinto le producteur français de talc Luzenac, précise Le Monde.

Commentaires

Talc en provenance d'Afghanistan : Imerys va mener une évaluation

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur