Entrepreneurs

Systèmes en béton préfabriqués pour une résidence vauclusienne

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Béton - Centre commercial - Droit du travail - Enfance et famille - Magasin - Technique de construction

C’est l’un des plus importants chantiers jamais réalisé par l’entreprise familiale Batri-Diaz Constructions : cinq bâtiments R+2 avec logements, commerces et garages. Des délais courts et un manque d’intérimaires l’ont amenée à opter pour la préfabrication. Résultat, le gros œuvre de la résidence Le Carré vert, à Entraigues-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse, a été livré en huit mois.

 

Situé le long d’une allée de cette petite ville proche d’Avignon, ce programme imaginé par l’agence Arpège Architecture et labellisé BDM(1), se compose de cinq bâtiments R+2 abritant 71 logements, du T2 au T4, des garages et des commerces en rez-de-chaussée. Pour relever le défi de ce grand chantier, Jean-Max et Thibaut Diaz ont effectué un travail minutieux en préparation et technique et mobilisé toute la palette de leur savoir-faire béton. « Nous avions à la fois un délai très tendu, un souci de planning avec plusieurs chantiers gagnés au même moment et, de plus, une difficulté à recruter des intérimaires et des CDD, résume Thibaut Diaz. D’où notre choix de la préfabrication pour gagner du temps et du personnel, d’autant que ce chantier linéaire et tramé s’y prête bien. »

 

Poutrelles-entrevous et prédalles en plancher

 

Le sol argileux étant peu porteur, le soubassement des bâtiments est posé sur des longrines équipées de becquets de rives posées sur pieux et fondations profondes. Au-dessus, prennent place 1671 m² de planchers thermiques sur vide sanitaire. Selon les charges demandées : un système poutrelles entrevous 12+4 cm pour les bâtiments de logements (A, B et D) et une solution 20+6 cm pour les bâtiments avec des commerces et des garages en rez-de-chaussée (C et E). Ensuite, place aux prédalles pour les planchers d’étages et les toits terrasses (6000 m²) et Thermoprédalle en balcon (500 m²) avec l’option relevés de rives en périphérie, pour gagner de temps.

 

Prémurs en façade et cage d’ascenseur

 

« Dans la même démarche d’efficacité, nous avons choisi des escaliers en béton préfabriqué, et des variantes en prémurs pour les ouvrages en côtes bloqués, complète Jean-Max Diaz. Trois éléments par étage pour les cages d’ascenseurs et un élément pour les avancées de façade. Là aussi : moins de main d’œuvre, de matériel et, à la clé, deux jours gagnés par rapport à la solution banchée. »

 

Deux grues et deux chefs de chantier

 

Côté exécution, même optimisation avec seulement deux grues à tour dont l’une dotée d’une immense flèche de 65 m. Des économies, mais la nécessité de maîtriser le planning des approvisionnements et d’anticiper le vent puissant de la vallée du Rhône, pouvant stopper l’activité. « En fait, nous gérons deux chantiers séparés, précise Thibaut. Nous alternons les élévations d’un bâtiment à l’autre avec une équipe pour les murs banchés et prémurs, une seconde équipe parpaings et briques et une troisième pour les planchers. Ces derniers exigent de la minutie et nous travaillons avec des équipes de 5-6 compagnons effectuant l’étaiement, la pose des prédalles, le ferraillage et le coulage de la dalle béton. L’élévation des bâtiments D et E, plus petits sont, eux, réalisé par des équipes polyvalentes. » La livraison du gros oeuvre du premier bâtiment est prévue en avril 2018.

 

Fiche technique

Entreprise Batri-Diaz Constructions

Lieu : Bollène (84)

Création : 1968

Gérant : Jean-Max Diaz

Encadrement : Thibaut Diaz, Jacques Chalard et Bastien Alkaina

Salariés : 23 (hors encadrement et administratif)

Activité : maçonnerie

Clientèle : collectivités, bailleurs sociaux et industriels, promoteur, et clientèle privée

 

Fiche technique

Résidence Le Carré Vert

MO : HORS CHAMP – Avignon (84)

Architecte mandataire : Arpège Architecture – Avignon (84)

Economiste OPC : Cabinet MORERE – Avignon (84)

BE : TPF Ingénierie – Aix-en Provence (13)

BE Structure : Ingénierie 84 – Cavaillon (84)

Bureau de contrôle : Dekra

 

(1) La démarche BDM (Bâtiments Durables Méditerranéens) est un outil d’aide à la conception et à la programmation prenant en compte les aspects environnementaux, sociaux et économiques de la région PACA.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X