Réalisations

Syntec-Ingénierie plaide pour des Assises de la Construction

Syntec-Ingénierie, par la voix de son président Yann Leblais, souhaite la tenue d’assises de la construction entre les ministères, les élus et les professionnels afin d’apporter « des réponses coordonnées aux exigences de qualité globale et durable des ouvrages et des aménagements ».
Cette demande intervient alors que trois projets concernant le secteur de la construction sont en débat : le projet de réforme de l’architecture (ministère de la Culture), le projet de plan national de l’habitat (secrétariat d’Etat au Logement) et le projet de loi sur les risques industriels (ministère de l’Environnement).
« L’ingénierie est concernée par les trois projets en débat, qui pourraient contenir des opportunités nouvelles de développement, mais l’efficasité de ces propositions commande qu’elles soient rassemblées dans une vision globale », souligne le président de Syntec Ingénierie.

Syntec-Ingénierie, qui combat depuis longtemps « l’éclatement des compétences » entre architectes et ingénieurs en France, se félicite que le projet de réforme de la loi sur l’architecture « n’envisage plus d’étendre la mission obligatoire de l’architecte, mais s’attachera à faire évoluer et converger les formations de tous les professionnels architectes et ingénieurs ».
Elle relève que le plan habitat-construction prévoit la réorientation des formations initiales de toutes les professions de la maîtrise d’oeuvre pour rapprocher les professions d’ingénieurs et d’architectes « indispensable au succès de la politique de développement durable dans la construction ».
Concernant le projet de loi sur les risques industriels, Syntec souligne que les nouvelles dispositions impliquent tous ceux qui participent à l’organisation, à la conception et à la réalisation des installations à risques.
Enfin, la France doit se préparer à transposer dans la loi la directive européenne sur les marchés publics, en discussion actuellement au Parlement de Strasbourg, et qui prévoit de favoriser le « mieux disant » par rapport aux « moins disant ».

Pour Syntec-Ingénierie, ces quatre projets relèvent d’une même préoccupation, celle de « répondre aux exigences nouvelles de la société en matière de qualité globale et durable des ouvrages et aménagements ». Il propose de les « intégrer dans une approche coordonnée et interprofessionnelle autour d’une réflexion sur la formation, les évolutions du cadre d’exercice et une politique de sensibilisation ».

Focus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X