En direct

Syntec-Ingénierie avance 10 propositions dans le cadre du débat sur la transition énergétique

T.B. |  le 15/03/2013  |  Conception-réalisationEnergieSyntec Ingénierie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Conception-réalisation
Energie
Syntec Ingénierie
Valider

La fédération professionnelle de l’Ingénierie propose aux différentes parties prenantes du débat national sur la transition énergétique 10 actions concrètes pour optimiser la mise en œuvre d’une politique énergétique et innovante et contribuer à promouvoir l’offre énergétique française à l’export.

Alors que le débat national sur la transition énergétique bat son plein, c’est au tour de Syntec-Ingénierie d’apporter sa pierre à l’édifice. Les sociétés d’ingénierie de la construction et de l’industrie membres de cette fédération « développent des compétences reconnues mondialement dans le domaine de l’énergie», indique Syntec-Ingénierie dans un communiqué avant de les lister : « efficacité énergétique des bâtiments, développement de véhicules électriques, unités offshores de production d’énergie…» Ainsi, la fédération s’estime légitime pour proposer  «aux différentes parties prenantes du débat sur la transition énergétique, et aux pouvoirs publics en particulier, 10 actions concrètes, articulées autour de quatre axes stratégiques, pour optimiser la mise en œuvre d’une politique énergétique et innovante et contribuer à promouvoir l’offre énergétique française à l’export. »

Voici les propositions de Syntec-Ingénierie :

Axe 1 :  Guider et accompagner les acteurs de la transition énergétique dans la maîtrise des risques des projets énergétiques

Proposition 1 : Promouvoir les analyses globales des risques telles que développées par les adhérents de Syntec-Ingénierie pour :

•             sécuriser les projets d’implantation et/ou de restructuration de sites industriels liés à l’énergie, notamment lorsque ceux-ci sont à proximité immédiate de zones fortement urbanisées ;

•             organiser les débats nécessaires à l’acceptation publique des projets.

Proposition 2 : Etre une expertise indépendante pour préparer puis évaluer une ou plusieurs expérimentations sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l’exploitation des gaz de schiste.

Axe 2 :  Accompagner la définition et la mise en œuvre d’une politique énergétique innovante

Proposition 3 : Renforcer les appels à projet sur le déploiement territorial des EnR, en différenciant formellement les missions d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) de celles de Maîtrise d’Œuvre (MOE) afin de garantir une objectivité et une optimisation technico-économique des solutions préconisées.

Proposition 4 : Appuyer et accompagner les pouvoirs publics (nationaux et territoriaux) dans leurs appels à projets pour l’innovation énergétique, en toute indépendance des industriels.

Proposition 5 : Accompagner les pouvoirs publics pour la définition, la sélection et la mise en œuvre d’un ou plusieurs appels à projets ayant pour but de favoriser l’intégration à grande échelle des énergies renouvelables intermittentes.

Proposition 6 : Afin de favoriser l’émergence de filières industrielles fortes, systématiser – en les rendant obligatoires pour les secteurs qui y sont particulièrement favorables – des études de faisabilité technico-économique en vue du développement de projets d’EnR.

Axe 3 :  Permettre à des filières industrielles stratégiques de diminuer leurs coûts

Proposition 7 : Création d’un groupe de travail ayant pour objectif de réduire les coûts de l’EnR considérée. Composé des autorités de tutelles, des développeurs, des fournisseurs d’équipements, des compagnies d’énergies et des professionnels de l’ingénierie, le groupe propose et chiffre des pistes d’optimisation dans tous les domaines (réglementaire, supply chain, innovation, planning et rythme d’investissement, stratégie de contractualisation et de financement, etc.).

Proposition 8 : Analyser le Cycle de Vie de chaque système industriel lié à l’énergie, qu’il s’agisse d’ouvrages existants ou à venir, liés à la production, au stockage ou au transport de l’énergie.

Axe 4 :  Contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux en termes d’efficacité énergétique des territoires

Proposition 9 : Aider les pouvoirs publics à faire leurs choix structurants grâce au recours à une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) indépendante pour l’efficacité énergétique.

Proposition 10 : Faire de l’ingénierie professionnelle l’AMO des collectivités locales pour l’élaboration de leurs plans territoriaux d’efficacité énergétique (systèmes métropolitains, urbanisme, transports, bâtiments, productions décentralisées, stockage, transport, etc.).

Commentaires

Syntec-Ingénierie avance 10 propositions dans le cadre du débat sur la transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur