Sylvia Pinel veut quitter le gouvernement
Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l'Egalité des territoires et de la Ruralité, a annoncé le 12 novembre le lancement d'une politique spécifique pour les zones périurbaines. - © © Arnaud Bouissou/MLETR

Sylvia Pinel veut quitter le gouvernement

Barbara Kiraly |  le 23/12/2015  |  AménagementBâtimentEtatArchitectureTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Aménagement
Bâtiment
Etat
Architecture
Technique
Valider

La ministre du Logement Sylvia Pinel veut quitter le gouvernement « dans les prochaines semaines » pour se consacrer exclusivement à son poste de vice-présidente de la région Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon. Elle devrait être en charge de l’aménagement du territoire, des technologies de l'information et de la communication (TIC), et des politiques contractuelles.

Elle ne sera pas une ministre cumularde. Sylvia Pinel, ministre du Logement et future vice-présidente du conseil régional Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon, a annoncé aux caméras de France 3 Midi-Pyrénées qu’elle souhaitait quitter le gouvernement. « J’ai toujours dit pendant la campagne que je ferai le choix de la région et que je quitterai le gouvernement, rappelle la ministre. Je rencontrerai prochainement le président de la République et le Premier ministre. Je souhaite, dans les prochaines semaines ou dans les prochains mois, pouvoir quitter le gouvernement. » Sylvia Pinel devrait être en charge de l’aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles. Elle profiterait d'un remaniement (prévu en début d'année, lorsque l'état d'urgence aura pris fin) pour prendre la porte de sortie du gouvernement.

Sylvia Pinel avait pourtant préparé de nouveaux dossiers pour 2016. Invitée à clôturer le congrès de la FNAIM à Paris, Sylvia Pinel a annoncé vouloir lancer une mission de réflexion en début d'année visant à anticiper les évolutions induites par le numérique sur le secteur de l'immobilier. Interpellée par Jean-François Buet, président de la FNAIM, la ministre a également promis - mais du bout des lèvres cette fois-ci - un projet de loi visant à modifier la loi Hoguet sur les transactions immobilières et la gestion locative. La ministre ne devrait finalement pas mener ces projets à bien.

En charge du Logement depuis le mois d’avril 2014, Sylvia Pinel a succédé à Cécile Duflot, ministre du Logement mal-aimée des professionnels. Sylvia Pinel s’est attachée à la mise en œuvre de la loi Alur (par la publication de nombreux décrets d’application). Elle aura notamment élaboré le plan de relance du logement aux côtés du Premier ministre Manuel Valls, à la création du fonds national des aides à la pierre (Fnap) à destination du monde HLM, et à l’élargissement du prêt à taux zéro, bientôt accessible aux achats dans le neuf et dans l’ancien.

Commentaires

Sylvia Pinel veut quitter le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur