Sylvia Pinel au Logement : restera, restera pas ?
Sylvia Pinel, ministre du Logement - © © Ministère du Logement

Sylvia Pinel au Logement : restera, restera pas ?

Frédérique Vergne |  le 15/10/2014  |  GouvernementEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Gouvernement
Etat
Valider

Après le départ de Cécile Duflot du ministère du Logement, voilà que Sylvia Pinel pourrait quitter le gouvernement si l’Exécutif ne donne pas gain de cause aux revendications de son chef de file des radicaux de gauche, Jean-Michel Baylet. Le sort de l’actuelle ministre devrait être fixé vendredi 17 octobre à l’occasion du comité directeur de son parti.

Si vous avez manqué un épisode. Depuis quelques jours, le bruit enfle : Sylvia Pinel pourrait quitter son portefeuille. La raison : le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet, qui a perdu son fauteuil aux sénatoriales, menace une nouvelle fois (c’est la quatrième depuis le début du quinquennat) de sortir son parti du gouvernement.

Réunis en bureau national mardi 8 octobre, les radicaux de gauche ont en effet décidé "à l’unanimité" de proposer un contrat de majorité à l’Exécutif, qui comprend un certain nombre de revendications : le report du deuxième volet de la réforme territoriale, le moratoire sur la baisse des recettes des collectivités territoriales, la prise en compte de la progressivité de l’impôt dans la réforme fiscale et enfin une renégociation de la politique familiale. Le respect de ce pacte  conditionnerait la présence du PRG dans la majorité et donc celle des trois ministres concernés : Sylvia Pinel au Logement, Annick Girardin au Développement et à la Francophonie et Thierry Braillard aux Sports.

"Sur la réforme territoriale, nous sommes très déterminés. Si nous ne sommes pas entendus, si nous arrivons à un point de rupture, alors là, oui, nous prendrons nos responsabilités et nous partirons du gouvernement", a d’ailleurs indiqué Jean-Michel Baylet dans une interview du 13 octobre au Nouvel Observateur. Invité du Talk Orange le Figaro le lendemain, le président du PRG, récidivait : « nous ne sommes pas satisfaits de la situation actuelle » ajoutant, « j’ai demandé que les Radicaux soient mieux intégrés dans le processus qui amène aux décisions politiques ».
Pas sûr que ces revendications soient acceptées, car si elles l’étaient, elles constitueraient un retour en arrière pour le Premier ministre et le président de la République par rapport aux annonces faites ces dernières semaines.

Au mauvais moment

Cherchant un terrain d’entente, Manuel Valls a reçu lundi soir Jean-Michel Baylet sans résultat tangible. Il faudra attendre vendredi 17 octobre, date de la réunion du comité directeur du PRG, pour connaître la décision du maintien ou pas des trois ministres au gouvernement. Sylvia Pinel, qui est éventuellement prête à laisser son portefeuille alors qu’Annick Girardin et Thierry Braillard n'envisagent absolument pas ce scénario, pourrait donc quitter son poste avant même que soient débattues, dans le cadre de l’examen du PLF 2015, ses mesures en faveur du plan de relance du logement (voir notre article) et alors même qu’elle incarne la loi sur la défiscalisation qui porte son nom.
Toujours dans cette hypothèse, le Premier ministre serait amené à remanier pour la deuxième fois son gouvernement Valls 2 et à trouver sans plus attendre un nouveau ministre du Logement.
Un scénario qui aurait aussi pour conséquence de remettre encore aux calendes grecques certains travaux engagés en faveur de la relance de secteur du logement, de la construction et de la simplification des normes. Le temps que le nouveau venu s’approprie les dossiers. A moins que ce dernier puisse être opérationnel tout de suite, comme un ex sénateur de Savoie, spécialiste des questions de logement. Devinez ! Quoiqu’il en soit, le changement de ministre interviendrait à un très mauvais moment, alors que le secteur du bâtiment a besoin de stabilité. Affaire à suivre.

Commentaires

Sylvia Pinel au Logement : restera, restera pas ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil