En direct

Sylvère Fournier, star des jardins
Sylvère Fournier, créateur de Passion Jardin Espace Vert à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), a remporté le trophée Daum de la création paysagère, le 2 juin au salon "Jardins Jardin". - © © Laurent Miguet

Sylvère Fournier, star des jardins

Laurent Miguet |  le 03/06/2016  |  Aménagements extérieursBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Aménagements extérieurs
Bâtiment
Valider

Le trophée Daum de la création paysagère a donné sa seconde consécration à Sylvère Fournier, le 2 juin, lors du salon parisien "Jardins, Jardin". Parmi 12 jardins provisoires en compétition, la création de l’entreprise Passion Jardin Espace Vert a remporté l’adhésion du jury présidé par Pierre Bonnaure, jardinier en chef des Tuileries. Sylvère Fournier avait déjà remporté le concours du Carré des jardiniers, en décembre dernier, au salon Paysalia de Lyon.

Outre sa crinière, ses dreadlocks et ses colliers qui le rendent reconnaissable de loin, le jeune ambassadeur du paysage de France possède la fougue du créateur associée à une solide expérience d’entrepreneur et de direction de travaux : qualifié pour le trophée Daum de la création paysagère grâce à sa victoire au concours du Carré des jardiniers, en décembre dernier, à Lyon, Sylvère Fournier, 37 ans, est arrivé lundi 30 mai aux Tuileries avec un projet baptisé « Apesanteur estivale ». Avec les deux Jérémie qui composent le noyau technique de son équipe de quatre salariés et un apprenti, le chef d’entreprise a réussi la prouesse de livrer son œuvre en avance, dans la journée du 1er juin.

Apesanteur estivale, le projet lauréat du trophée Daum, cache des moyens lourds derrière son apparence de légèreté.
Apesanteur estivale, le projet lauréat du trophée Daum, cache des moyens lourds derrière son apparence de légèreté. - © © Laurent Miguet

Croissance tranquille

La légèreté apparente cache des moyens lourds : un lit de schiste porte l’œuvre en lévitation, protégée du soleil (imaginaire) par une pergola métallique. Une batterie de filets d’eau apporte fraîcheur et sérénité sonore. Heureux de sa double victoire, Sylvère Fournier ne s’enflamme pas pour autant : « Prenons le temps de poursuivre notre croissance sur un rythme tranquille », déclare le créateur de Passion Jardin Espace Vert, l’entreprise qu’il a créée voici neuf ans à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), après avoir décroché un bac pro par apprentissage. Mais, sans se précipiter hors de son périmètre qui couvre la région d’Avignon, il reconnaît que la carte de visite de lauréat du Carré des jardiniers l’aide a conforté sa notoriété auprès d'une clientèle de particuliers.

Nouveaux publics

A côté du prix accordé à Sylvère Fournier, le jury du trophée Daum a exprimé son soutien à un compétiteur inattendu : le jardin de la SNCF métaphorise la France et ses rails, dans des espaces ruraux et urbains. « Le chemin de fer vient apporter de l’aménité dans l’épaisseur des territoires », s’enthousiasme Loïc Pianfetti, chef du pôle paysage de l’entreprise ferroviaire. Message reçu et apprécié par un jury qui mesure l’ampleur de la tâche.

La proclamation des prix a illustré l’évolution de "Jardins, Jardin" : la cérémonie s’est déroulée dans le nouvel espace couvert installé sur la terrasse des Tuileries. Outre la possibilité de mieux s’entendre et de se prémunir contre les aléas météorologiques, cette structure provisoire contribue à attirer de nouveaux publics : la conférence de Gecina sur l’agriculture urbaine, le 2 juin au matin, témoigne de l’engouement des milieux immobiliers. La veille, les politiques ont trouvé deux occasions d’identifier le salon : une visite du groupe parlementaire sur les espaces verts, conduit par François de Mazières, député et maire de Versailles ; et le déjeuner offert aux maires par ID Verde : le major des travaux paysagers a su profiter de la concomitance entre "Jardins, Jardin" et le Salon des maires.

Parmi les exposants, l’arrivée de l’agence métropolitaine des déchets ménagers (le syndicat Syctom) donne un autre éclairage sur la capacité de l'événement à attirer des professions complémentaires à celles des travaux et de la conception paysagers.

Commentaires

Sylvère Fournier, star des jardins

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Date de parution : 04/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur