Immobilier

« Surenchère ? » par Françoise Vaysse

Il y a dix jours, les promoteurs par la voix de leur président, Jean-François Gabilla, prévoyaient urbi et orbi un recul de leurs ventes de 127.400 unités en 2007 à 90.000 cette année. Une chute qui faisait courir un risque à 120.000 personnes dans la filière, sachant qu’un logement construit crée en moyenne 1,7 emploi, disait-il. Avant d’ajouter que l’Etat risquait de voir ses recettes de TVA fondre de 2 à 2,5 milliards.
Dix jours plus tard, voici le numéro un de la promotion, Alain Dinin, qui noircit encore un peu plus le tableau. A entendre le président de Nexity, les ventes tomberaient à 75.000 cette année. Et ce serait 180.000 emplois qui seraient menacés, le coefficient multiplicateur étant cette fois de 2 emplois pour un logement…Quant aux recettes de TVA, ce serait pire que la banquise puisqu’elles reculeraient de 3 milliards…

Certes, les dix jours en question ont été très tourmentés. Certes…mais, surtout, des négociations se sont ouvertes avec les HLM pour leur faire racheter « à prix décoté » 30 000 logements plantés. Une idée excellente qui limiterait la rupture tant redoutée du plan de charge des entreprises du bâtiment. Sauf que, depuis, se déroulent des négociations au couteau sur la fameuse décote… 15%, 20%, 25% ??? En attendant de savoir où va s’arrêter le curseur, durcir un peu le trait est de bonne guerre.


Françoise Vaysse est chef de service économie – entreprises du Moniteur, en charge du logement – Immobilier – Politique de la ville.


Une réaction, une suggestion… Ecrivez-nous !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X