Sur un marché du bricolage qui marque le pas, le négoce progresse plus vite que les GSB

Sur un marché du bricolage qui marque le pas, le négoce progresse plus vite que les GSB

Guillaume Fedele |  le 17/04/2019  |  bricolageAdeoKingfisherLeroy MerlinCastorama

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
bricolage
Adeo
Kingfisher
Leroy Merlin
Castorama
Valider

En 2018, le marché français du bricolage est l’un des rares à afficher un bilan positif (+0,4%) avec un chiffre d’affaires qui se maintient à 26 Md€. Le négoce affiche une croissance de 1 % quand les GSB fléchissent à -0,3 %.

« Malgré une année irrégulière et deux derniers mois incertains, en raison du mouvement des Gilets jaune, le marché du bricolage affiche en 2018 un bilan positif, a indiqué Jean-Eric Riche, le président des Industriels du nouvel habitat (Inoha), en préambule de la présentation de l’étude annuelle réalisée par son organisation professionnelle en collaboration avec la Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison (FMB). Néanmoins, il marque le pas après huit années de croissance. Le chiffre d’affaires n’a progressé que de 0,4 % à 26 Md€.

A noter que ce bilan positif doit beaucoup au dynamisme des négoces qui gagnent 1 % (pour atteindre 15 % de part de marché en valeur) alors que les grandes surfaces de bricolage (GSB) fléchissent de -0,3 %, les grandes surfaces alimentaires (GSA) de -1,9 % et les magasins traditionnels -2 %. Quant au e-commerce, il progresse de 18 % (4 % de part de marché).

Adeo s’envole

Il n'en demeure pas moins que « le principal moteur du marché reste les GSB », constate Juliette Lauzac, responsable de l’étude. Cette année encore, les 13 principales enseignes ont capté 76 % des ventes, en baisse de 1 %. Non seulement les GSB dominent plus que largement le secteur, mais cette emprise se concentre toujours sur deux acteurs, Adeo (Leroy Merlin, Weldom, Bricoman) et Kingfisher (Castorama et Brico Dépôt). Ces deux groupes totalisent 72 % des passages en caisses du circuit avec plus de 18Md€. Dans le détail, Adeo détient 43 % du marché et Kingfisher 29 %.

Côté réseaux, Leroy Merlin réalise 36 % des ventes du circuit. Cela représente 16 % de plus que le numéro deux, Castorama (15 %), et 22 % de plus que le troisième, Brico Dépôt (14 %).

GSB cartonnent sur la réno

Côté rayons dans les GSB, les plus dynamiques sont liés aux travaux de rénovation : équipement de la personne (+6 %) ; menuiserie (+2,4%) notamment la menuiserie extérieure (+7%) et intérieure (+5%) ; bâtiment (+2,2%) spécialement la charpente et toiture (+7 %), l’assainissement (+6%) et le matériel de chantier (+5%). Le secteur du chauffage (+2,3%) progresse sensiblement lui aussi, particulièrement boosté par les combustibles (granulés pour poêle à +16%). À l'inverse, les rayons peinture/droguerie/colles (-0,6%) et décoration (-3,3%), «associés à des travaux à visée plus esthétique», sont en berne. Seuls les revêtements tirent leur épingle du jeu (+1,2%).

Commentaires

Sur un marché du bricolage qui marque le pas, le négoce progresse plus vite que les GSB

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur