En direct

Sur les routes de la mobilité électrique
A La Défense, TotalEnergies a mis en service le premier des dix hubs d’électromobilité qu’il programme en Ile-de-France, avant un essaimage du concept dans les principales métropoles. - © anne_marie_claret_2021

Sur les routes de la mobilité électrique

Laurent Miguet |  le 25/04/2022  |  MobilitéBornes de rechargeFrance InfrastructuresTransition énergétique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Mobilité
Bornes de recharge
France
Collectivités locales
Infrastructures
Transition énergétique
Valider

Le boom du marché des véhicules électriques accélère le déploiement du réseau de bornes de recharge, partout où la voiture individuelle circule en masse : les grands axes autoroutiers, les parkings publics, les garages résidentiels, et jusqu’aux portes des hypermarchés. A côté des compagnies pétrolières ou des grands énergéticiens, de nouveaux acteurs émergent.

Mais cette partie visible de la transition vers la mobilité électrique cache les grandes manœuvres en préparation pour décarboner le fret routier : un peu plus lointaine, cette perspective requiert des arbitrages immédiats et des investissements massifs, pour sortir le transport de son statut de dernier de la classe, à l’école de l’économie décarbonée. Ce deuxième front conditionne l’atteinte des objectifs français et européens de neutralité carbone. Au-delà de l’abandon des ressources fossile, le bouleversement en cours peut-il changer le rapport à la mobilité du quotidien, au profit d’une approche mutualisée ? Aux franges des métropoles où se focalise la dépendance à la voiture individuelle, les urbanistes qui ouvrent cette voie clôtureront le voyage dans lequel LeMoniteur.fr vous emmène tout au long de cette semaine.

sommaire du dossier

Fermé
Mobilité électrique 1/5 : la recharge métamorphose les parkings

Mobilité électrique 1/5 : la recharge métamorphose les parkings

Branle-bas de combat dans les parkings : le plan d’équipements en bornes de recharge pour véhicules électriques a souffert de retard à l’allumage, mais connaît une accélération fulgurante. A...
Fermé
Mobilité électrique 2/5 : une fenêtre étroite pour brancher les autoroutes

Mobilité électrique 2/5 : une fenêtre étroite pour brancher les autoroutes

Les autoroutes électriques ne peuvent pas attendre, pour arriver à l’heure au rendez-vous de la décarbonation de l’économie européenne. Les arbitrages politiques français et européens doivent...
Fermé
Mobilité électrique 3/5 : « Nous contribuons à la transition comme producteur et vendeur multiénergies », Stéphane Chambon, directeur des affaires publiques et des comptes stratégiques de Total Energie France

Mobilité électrique 3/5 : « Nous contribuons à la transition comme producteur et vendeur multiénergies », Stéphane Chambon, directeur des affaires publiques et des comptes stratégiques de Total Energie France

TotalEnergies ne cache son ambition de conforter ses positions, à la faveur de la transition énergétique de la mobilité routière. Sa stratégie couvre toute la chaîne, depuis la production...
Fermé
Mobilité électrique 4/5 : APRR, un concessionnaire qui prépare les coups d’après

Mobilité électrique 4/5 : APRR, un concessionnaire qui prépare les coups d’après

Objectif 100 % à la fin 2022 : l’équipement en bornes de recharge des 98 aires de services des Autoroutes Paris Rhin-Rhône (APRR) avance au rythme du marché, après le boom de 2021. Cette vague...
Fermé
Mobilité électrique 5/5 : les cours d’écomobilité réenchantent les franges métropolitaines

Mobilité électrique 5/5 : les cours d’écomobilité réenchantent les franges métropolitaines

Entre décarbonation et mutualisation de l’offre de mobilité, l’urbanisme peut établir le lien. Ce pari réunit un duo d’architecte et d’ingénieur : Louis Moutard et Philippe Mattera espèrent...

Commentaires

Sur les routes de la mobilité électrique

Votre e-mail ne sera pas publié

Elgé 38

26/04/2022 15h:25

La mobilité électrique pour un transport routier décarbonné, sur laquelle on investit massivement, laisse de côté dans la communication deux problèmes majeurs (en dehors du bilan énergétique et environnemental global de la voiture électrique incluant l'extraction et la transformation des matériaux): le mode de déplacement routier est le plus consommateur d'espace et donc source d'artificialisation de surfaces agricoles ou naturelles, et le principal émetteur de microplastiques (par l'usure des pneus) qui polluent mers et océans. Un usage plus important des voies d'eau et du réseau ferré ainsi qu'un recours plus modéré au transport semble indispensable; une rationalisation des transports et des démarches de mutualisation sont évidemment souhaitables.

Votre e-mail ne sera pas publié

Jtdrun974

03/05/2022 13h:33

Que font les autorités DÉPARTEMENT et surtout REGION sur La Réunion ? Le réseau des bornes est quasiment inexistant et pourtant des fermes photovoltaïques sortent de terre et nous avons plus de 250 jours de soleil par an ici. Ils préfèrent créer des SPL pour gérer les horodateurs qui rapportent peut-être plus aux communes. Mesdames et Messieurs les Elu(e)s quand allez-vous clairement proposer aux Réunionnais(es) un plan Régional de déploiement des bornes de recharge alimentées en grande partie par le solaire et proches des lieux de travail, des Administrations et des zones commerciales … ce n’est qu’à ce prix que les citoyens n’auront plus peur de rester en rade. Et pensez aussi au coût d’achat de ces véhicules « soit disant vertueux » mais inaccessibles pour la plus part de nos concitoyens sur l’île (exonération de l’octroi de mer sur ces véhicules et donc TVA en prorata). L’écologie sociale passe par là aussi un peu. A bons entendeurs.

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil