En direct

Sur la table du finisseur : un aspirateur

Gilles Rambaud |  le 16/12/2011  |  TransportsGros œuvreAin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Gros œuvre
Ain
Valider

Primée par la Cramif, cette hotte d’aspiration qui renvoie les vapeurs de bitume en hauteur crée la controverse.

La caisse régionale d’assurance-maladie d’Ile-de-France (Cramif) a remis ses Trophée 2011 : un prix qui récompense une initiative prise dans le sens de la sécurité et de la prévention. Parmi les lauréats, l’Union Travaux, une entreprise de travaux publics, est distinguée pour avoir installé un aspirateur à fumées sur un finisseur Voegele : des hottes d’aspiration placées au-dessus de la table renvoient les fumées en hauteur. Objectif : diminuer l’exposition du conducteur aux vapeurs de bitume. Or cet équipement fait débat, tant sur le fond que sur la forme. En effet la Cramif s’attaque aux vapeurs de bitume en pleine polémique sur leur dangerosité. Sont-elles, oui ou non, cancérigènes ? La médecine du travail avait lancé une étude épidémiologique à l’échelle européenne dont le rapport, rendu en 2009, avait conclu à l’innocuité du bitume. Mais un an plus tard le tribunal des affaires de sécurité sociale de Bourg-en-Bresse avait condamné Eurovia pour « faute inexcusable », en raison de la co-exposition aux fumées de bitume et aux rayons ultraviolets. La procédure en est au stade de l’appel.

Le volume sonore de la machine

« Qu’elles soient cancérigènes ou pas, il est de toutes façons préférable de ne pas respirer ces fumées qui restent irritantes », tranche l’INRS, l’Institut national de recherche et de sécurité, qui pointe en revanche les défauts techniques du procédé primé : ajouter un tel appareillage sur son finisseur lui fait perdre son marquage CE. Surtout, la turbine externe est très bruyante et augmente sensiblement le volume sonore de la machine. Ce que gagne le nez du conducteur, ses oreilles le perdent. Or la Cramif a récompensé ce procédé car elle constate très vite « qu’aucun finisseur disponible sur le marché français n’existe avec un système d’aspiration intégré dès sa conception ». Pourtant Caterpillar le fait depuis plusieurs années. « L’option est bien disponible pour les finisseurs européens », confirme Bergerat Monnoyeur, l’importateur français de ces matériels. Dans ce cas la turbine d’aspiration est placée sous le capot insonorisé du bloc-moteur et ne rajoute pas de bruit au bruit. Puisque la Cramif a financé une partie de cette hotte d’aspiration, va-t-elle verser une subvention pour l’achat des finisseurs Caterpillar ? Belle perspective pour Bergerat Monnoyeur, qui s’attend plutôt à voir ses concurrents remettre leurs machines sur la planche à dessin pour proposer à leur tour cette option. En cela le trophée remis par la Cramif aura servi d’aiguillon, ce qui est une très bonne chose.

PHOTO - 602032.BR.jpg
PHOTO - 602032.BR.jpg - © Hugues Louette/CRAMIF

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur