En direct

 Sur la route du littoral, baleines et dauphins cohabitent avec les travaux
Une baleine devant le chantier de la nouvelle route du littoral, à la Réunion - © Association Globice Réunion

Video

Sur la route du littoral, baleines et dauphins cohabitent avec les travaux

Emmanuelle Picaud |  le 03/07/2018  |  TechniqueTravaux publicsInfrastructuresVie du BTP

Outre ses dimensions monumentales, le chantier de la nouvelle route du littoral, à la Réunion, accueille une faune exceptionnelle, dont des dauphins et des baleines. Des mesures environnementales pour les préserver sont mises en œuvre pendant la durée du chantier.

Avec sa vue imprenable sur l’Océan Indien, le paysage offert par le chantier de la nouvelle route du littoral, à la Réunion, a des airs de cartes postales. Dauphins, baleines, récifs coralliens… une faune et une flore très riches évoluent en effet au pied du chantier. Revers de la médaille, la préservation de ce cadre idyllique demande un effort de chaque instant, qui plus est lorsque des opérations de génie civil sont organisées en pleine mer.
 
Chaque matin, un ULM passe au-dessus du chantier pour détecter l’éventuelle présence de mammifères marins à proximité du lieu. « Un jour, nous avons eu des baleines à bosse, suite à quoi le chantier a été arrêté pendant 48 heures », témoigne Yves Capon, responsable d’agence chez Biotop. Sur les 80 millions d’euros alloués pour le chantier, la part de la préservation des milieux physiques et naturels représente 5% du budget de l’opération. Assez pour encourager les initiatives innovantes dans ce domaine. « Jusqu’à présent, on manque de retour de ce type sur les chantiers français. Notre idée, pour cette opération, c’est de compiler des connaissances pour ensuite s’en inspirer pour d’autres projets, nationaux ou internationaux », explique le responsable.
 
 

Seuil acoustique de 160 dB

 
 
A l’heure actuelle, deux espèces de cétacés évoluent dans les eaux réunionnaises : le grand dauphin de l'indo-pacifique, présent toute l’année, et la baleine à bosse, présente uniquement pendant l’hiver austral. Pour préserver leur milieu naturel, les équipes du chantier respectent des seuils de bruit parmi les plus contraignants au monde. « Notre seuil acoustique, fixé à 160 dB maximum, est inspiré de la réglementation allemande. A titre de comparaison, un bruit [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Sur la route du littoral, baleines et dauphins cohabitent avec les travaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Gaia

04/07/2018 00h:12

Remember

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX