En direct

Sur-façade à l’hôpital de Brive-la-Gaillarde

Patrick Chéruette - Les Cahiers techniques du Bâtiment |  le 07/04/2014  |  BâtimentTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Bâtiment
Technique
Valider

Après 37 ans d’existence, l’hôpital de Brive-la-Gaillarde se pare d’une sur-façade qui joue un triple rôle sécuritaire, thermique et esthétique.

Etablissement typique des années 70, cet hôpital souffrait d’une décrépitude de ses brises soleils d’origine, fabriqués en béton. Dangereux et n’assurant plus leur rôle, il est apparu nécessaire de les supprimer et de profiter de l’opération pour améliorer la thermique d’un édifice qui se transformait progressivement en passoire énergétique. De cette double contrainte, est né le projet de créer, sur les deux faces de l’établissement exposées au soleil, une double peau. Les avantages de cette solution sont multiples. Tout d’abord, elle permet de conserver la façade existante et donc d’intervenir sans arrêter l’activité de l’hôpital. Ensuite, son traitement particulier lui assure un rôle thermo-acoustique non négligeable puisque les gains attendus sont de l’ordre de 20% de la consommation actuelle. Enfin, la réalisation de passerelles grillagées rend accessible chaque niveau à l’intervention des pompiers et des agents de sécurité.

5700 m2 de murs-rideaux Technal

 Pour répondre à cette problématique, l’architecte Vincent Espagno et l’entreprise de métallerie Manière et Mas ont mis au point, dans le cadre d’un appel d’offre « conception/construction », une façade double peau ventilée « Géode » de Technal adaptée à l’existant Ainsi la trame verticale de cette façade rapportée reprend celle des consoles en béton. La façade, fixée sur une structure porteuse en acier galvanisée, est composée de tubes rectangulaires horizontaux de 6,80m. Elle est équipée de trois sortes de doubles vitrage :

- un double vitrage clair (de facteur solaire Sw=0,26), qui assure aux malades une vue dégagée sur l’environnement ;
- deux doubles vitrages sérigraphiés en parties haute et basse, de densité et de protection thermique différente (Sw de 0,22 et 0,17). La sérigraphie, disposée en face interne, ne gêne pas l’action autolavable de la couche disposée face aux intempéries.

Ce montage se complète d’un réseau horizontal de capots saillants de 25 cm qui jouent à la fois le rôle de casquette brise-soleil et de modénature animant la façade.

En hiver, cet espace tampon totalement clos par des ventelles en partie haute, limitent les déperditions des locaux contigus. Notons que les huisseries de la façade originale ont été conservées. L’été, l’ouverture basse et haute de cette cheminée naturelle rafraichit naturellement le bâtiment (jusqu’à 6°C de  moins selon les études). Quant au confort acoustique, il correspond à une réduction de bruit de 10 dB.

L’ensemble des travaux qui auront pris environ 18 mois, reviennent à un peu plus de 5 M€ TTC, sachant qu’1 M€ est financé par l’Agence Régionale pour la Santé.

Un mode opératoire à partir du toit

Recouvert de dalles béton ne supportant aucune surcharge, la couverture A été réaménagée à partir de plots reprenant une structure métallique et un chemin de roulement : à savoir, un rail assurant le déplacement d’une grue sur toute la longueur du bâtiment.

Portée par ce dispositif mobile, une nacelle a permis de fixer progressivement les différents étages de coursives métalliques. Ces passerelles ont ensuite servi d’échafaudage lors du montage du mur rideau réalisé, comme le reste, en éléments industrialisés livrés prêt à monter. A la clé, rapidité de montage et limitation des nuisances sonores et de déchets de chantier.

Commentaires

Sur-façade à l’hôpital de Brive-la-Gaillarde

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur