En direct

Structure : une dalle modelée à l’image d’un paysage suisse vallonné
L’épaisseur de béton (40 ou 80 cm) est adaptée à la longueur de portée de la voûte (31 à 41 m ou 55 à 90 m). - © © Iwan Baan

Structure : une dalle modelée à l’image d’un paysage suisse vallonné

Milena Chessa et Dominique Errard |  le 19/05/2010  |  TechniqueChantiersInternational (hors U.E)

Le centre d'apprentissage de l'école polytechnique fédérale de Lausanne dispose d'un plancher bombé inspiré par le relief helvétique. Constitué de 5 000 m 3 de béton , il a été coulé en deux fois par l'entreprise locale Losinger

L'école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, a lancé en 2004 un concours international afin de trouver l'architecte capable de concevoir un édifice « unique » pour son centre d'apprentissage (espaces de travail pour les étudiants, amphithéâtre et bibliothèque multimédia). Les Japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, fondateurs de l'agence Sanaa à Tokyo, ont remporté la compétition avec leur concept de « paysage ».
« L'aspect le plus audacieux de la nouvelle bibliothèque constitue sans doute l'absence de limites physiques, indique l'EPFL. Les usages sont définis par la géographie artificielle du bâtiment : par exemple, les zones silencieuses sont regroupées le long des collines et des pentes, plutôt que confinées dans des salles d'étude fermées. Cet espace ouvert encourage la solidarité et la collaboration entre les étudiants, et permet la circulation des flux d'idées. »

Deux voûtes sous-tendues de 40 et 80 cm d'épaisseur

D'une surface de 20 200 m2, cet équipement au relief vallonné est ouvert depuis le 22 février. Mais son modelé en béton armé a été réalisé courant 2008 par l'entreprise Losinger Construction SA, filiale suisse de Bouygues Construction (voir ci-dessous). La dalle de plancher (166,50 x 121,50 m), traversée par quatorze patios vitrés, comporte deux zones ondulées à courbures aléatoires. La petite ondulation consiste en une voûte de 40 cm d'épaisseur environ, qui compte quatre arcs de 31 à 41 m de portée. La grande voûte de 80 cm d'épaisseur dénombre sept arcs de 55 à 90 m de portée. Toutes sont sous-tendues par 70 câbles de précontrainte filant dans le plancher haut du parking sur lequel s'appuie le centre d'apprentissage. Le parking est lui-même posé sur une forêt de 590 pieux de 50 et 60 mm, enfoncés à 25 m de profondeur et 24 pieux de 90 mm.
Afin d'absorber les mouvements de déviation du béton liés à la température et au vent, les 4 800 m2 de façades incurvées en verre sont élaborés de manière singulière. En effet, chaque élément de verre est taillé séparément et se déplace indépendamment des autres sur des cadres. Les plafonds intérieurs, assemblés par des joints, s'adaptent aussi aux mouvements de l'ensemble de la structure. Quant à la toiture, elle marie le bois et le métal en épousant fidèlement la silhouette de la dalle en béton.

Paru dans Le Moniteur n° 5551 du 16/04/2010

Commentaires

Structure : une dalle modelée à l’image d’un paysage suisse vallonné

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur