Tout le dossier Tout le dossier

Structure Un entrepôt transformé en logements

-Une intégration du gros oeuvre dans la structure conservée. -Un traitement et un renforcement des éléments en bois. -Une intégration du gros oeuvre dans la structure conservée. -Un traitement et un renforcement des éléments en bois.

Partager

Le projet « Les Jacobins », à Rennes, comprend 63 logements étudiants réalisés dans un ancien entrepôt du XIXe siècle. Large de 13 m et long de 40 m, ce bâtiment était constitué initialement de quinze portiques en bois espacés de 2,50 m, comprenant chacun quatre poteaux et de nombreux éléments moisés.

« En choisissant de réhabiliter plutôt que de démolir, explique Philippe Roux, l'architecte, notre but était de garder le maximum de pièces de bois apparentes afin que le bâtiment conserve son aspect ancien. » Cela étant, il a néanmoins fallu démonter tous les éléments susceptibles de créer des ponts phoniques. C'est ainsi que les traverses, mais aussi les jambes de force et les poteaux intermédiaires ont été déposés.

Les éléments conservés ont subi les vérifications d'usage : inspection visuelle puis sondage à la machette ou à la chignole. Les endroits affaiblis par les attaques d'insectes ont été renforcés après avoir été bûchés et injectés de produits insecticides et fongicides. Les portions jugées saines ont, quant à elles, subies un traitement préventif par pulvérisation. En très mauvais état, les pieds de poteau de la façade est ont été remplacés par des pièces saines, récupérées sur le chantier.

Hormis certains éléments de l'ossature en bois (les quatre poteaux et la charpente des combles), seule la façade ouest en maçonnerie traditionnelle a été conservée. Les deux niveaux de planchers en bois ont été déposés. Les briques constituant la façade est ont toutes été remplacées en conservant le même appareillage, mais dans une épaisseur doublée. Pour cela, des traverses ont été rajoutées entre les poteaux de la façade pour porter les briques de remplissage. Point délicat d'un tel montage, les risques d'infiltrations entre bois et briques ont été traités par un joint à la pompe sur toute la périphérie et une bavette métallique posée sur chaque traverse.

Solidarisation du neuf et de l'existant

Les travaux de gros oeuvre ont consisté à incorporer dans cette enveloppe une structure indépendante permettant de porter le nouvel agencement. Les studios sont disposés de part et d'autre d'une « rue centrale » délimitée par les files de poteaux médians. Chaque studio fait ainsi une largeur de 2,50 m ou 5 m et s'étend sur deux ou trois étages. Les planchers entre logements sont en béton armé coulé en place. Ils sont portés par un mur en maçonnerie et par des poteaux métalliques HEA, chevillés sur les dalles à l'aide de platines soudées, formant ainsi des « étais définitifs ». Allégée de nombreuses pièces de contreventement, l'ossature en bois a dû être stabilisée sur le noyau maçonné. Supportant la couverture et le remplissage en brique, elle est rendue solidaire du gros oeuvre au niveau des fondations, mais aussi des façades. Pour cela, des goujons sont fixés dans les traverses bois et noyés dans la dalle au moment du coulage.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : Espacil (35).

Maître d'oeuvre : Roux et Alba (Paris).

Bureau d'études : OTH/Amco (35).

Entreprise générale : Sogetra (35).

Coût : 8,3 millions de francs HT.

PHOTO

1. Après vérification, certains éléments ont été traités d'autres remplacés comme les pieds des poteaux.

2. Sur la façade est, des traverses en bois sont rajoutées pour supporter le remplissage en brique. Restant apparentes, elles sont toutes issues des travaux de dépose qui ont démarré le chantier.

PARCOURIR LE DOSSIER

SOMMAIRE - 4867 - REHABILITATION

Panne historique du moteur principal du bâtiment

Climatisation Un «plafond rayonnant froid» pour une tour de bureaux

Structure Renforcement de poutres et de poteaux

Structure Rehausse de bureaux par pieux battus

Structure Surélévation de bâtiments HLM

Fondations Le «soil crete» au secours d'un musée

Electricité Sécurité pour la salle des marchés du Crédit lyonnais

Sols textile Décor personnalisé

Bétons Un chantier très diffus

Aménagement intérieur Un bâtiment militaire devient musée

Démarche séquentielle : nouvelle distribution des cartes

Un pont roulant provisoire pour acheminer des balcons

Isolation par l'extérieur pour rénover des logements

Une vêture avec enduit mince sur isolant

Des échanges informatisés pour une opération HLM

Un faux plafond à grandes trames

Mise en sécurité des installations électriques

Des règles de sécurité à respecter

Organisation : la réhabilitation d'une copropriété complexe

Rénover les terrasses en aidant à la gestion de l'eau

Réfection de sol sans décapage mécanique

Sommaire dossier

Une croissance sans enthousiasme

REHABILITATION Les aides dans le parc privé

Façade Restauration à l'identique de la « Maison radieuse »

Transformation d'une usine en collège

Création d'un étage léger pour un cinéma converti en hôtel

Reprise en sous-oeuvre sur deux niveaux de sous-sol

Le Grand-Quevilly : six tours de quinze étages des années 70 totalement «relookées »

INFORMATIQUE Un outil d'évaluation pour la réhabilitation

Un hôtel trois étoiles climatisé au gaz

Protections d'urgence provisoires contre le saturnisme

Remplacer les canalisations en plomb

Reconstruire à l'identique un moulin brûlé

Mise en sécurité électrique pour des immeubles HLM

REHABILITATION La mise en sécurité des installations électriques

Des solutions pour renforcer les structures existantes

LOUIS-MARIE MICHON, ingénieur principal de l'entreprise Pradeau & Morin (Fougerolle) « Il faut identifier les descentes de charges »

JEROME STUBLER, directeur technique du groupe Freyssinet « Nous sommes des dermatologues du béton»

PETER TERRELL, gérant de l'ingénierie Terrell Rooke Associés « Il faut maîtriser les déformations »

Des fibres de carbone pour renforcer les structures

Renforcement d'un plancher en site occupé

Transformation d'un hangar en béton armé

Un plancher en bois composite

Des planchers mixtes connectés

Les bacs collaborants acier-béton

Menuiserie Escalier repliable

Vichy Centre de séjour

Transformations à petits prix

Détection précoce de la corrosion

Un connecteur de planchers mixtes bois béton

Sauvegarder les premiers ouvrages en béton

Les architectes à l'honneur

« Un contexte porteur pour la qualité architecturale des réhabilitations »

NIMES Place des Esclafidous

PARIS-20e Rues Alexandre- Dumas et de Terre-Neuve

AULNAY-SOUS-BOIS Cité des Merisiers

PARIS-16e Rue Félicien-David

LE BLANC-MESNIL Cité du 212

TOULOUSE Cité universitaire Daniel-Faucher

BAYONNE Rues d'Espagne et Lagréou

PARIS-19e Rue de Crimée

Tout le dossier

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil