En direct

Stratégies industrielles : lever les freins au développement
Cuve plate à enterrer avec kit de gestion des eaux de pluie - ©

Stratégies industrielles : lever les freins au développement

M.-H. N. |  le 27/08/2010  |  EnvironnementNégoceFiscalitéEntreprisesSeine-Maritime

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Environnement
Négoce
Fiscalité
Entreprises
Seine-Maritime
Santé
Technique
Valider

Sommaire du dossier

  1. NF P 16 005 Systèmes de récupération de l’eau de pluie
  2. Pour une gestion raisonnée des eaux pluviales
  3. L’infiltration par revêtements poreux
  4. L’utilisation de l’eau de pluie se banalise
  5. Des puits d’infiltration des eaux pluviales en plein centre de Paris
  6. Gestion des eaux de pluie : un bassin alvéolaire totalement visitable
  7. Comment utiliser l'eau de pluie ?
  8. Lafarge lance un béton drainant pour gérer les eaux pluviales
  9. Stocker l'eau en souterrain ou dans les espaces publics ?
  10. Taxe pour la gestion des eaux pluviales urbaines
  11. La taxe sur la gestion des eaux pluviales opérationnelle en 2012
  12. Paris 13e Des biotopes marécageux à Paris Rive gauche
  13. Lille Un jardin alimenté par captage souterrain
  14. Saragosse Un paysage agricole irrigué devient parc
  15. Dépenses d’équipements de récupération des eaux de pluie (application de l’article 200 quater du Code général des impôts)
  16. Equipements de récupération des eaux de pluie : application de l’article 200 quater du code général des impôts relatif aux dépenses d’équipements de l’habitation principale et modification de l’article 18 bis de l’annexe IV à ce code
  17. Paysage d’îles jardinées et de passerelles
  18. Récupération de l'eau de pluie : un arrêté pour le crédit d'impôt
  19. Eaux pluviales : une ressource à intégrer
  20. "L’arrêté sur la récupération des eaux de pluie légitimise notre existence"
  21. Un parvis de collège inondable
  22. Des produits plus faciles à vivre et moins énergivores
  23. La norme arrive fin 2010
  24. Un parking sur quatre hectares de prairie
  25. Acteurs Montée en puissance des modules préfabriqués
  26. Un jardin d’eau au rythme des précipitations
  27. Une structure « bactériologique »en béton et maille acier
  28. Récupération des eaux de pluie dans une tour HQE
  29. Récupérer l'eau de pluie à l'intérieur des bâtiments
  30. Stockholm Une trame bleue pour un quartier central
  31. Chantier 20 m3 d’eaux pluviales au pied d’un chalet savoyard
  32. Culemborg Le bras mort d’un fleuve reconstitué
  33. Ateliers HQE avec récupération d’eaux pluviales
  34. Transposition de la directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l'eau
  35. Loi sur l'eau et les milieux aquatiques
  36. Récupération des eaux pluviales : des coûts importants pour les communes
  37. Grenelle 2 Loi portant engagement national pour l'environnement
  38. Utilisation d’eaux issues du traitement d’épuration des eaux résiduaires urbaines pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts
  39. Arroser avec des eaux usées. Possible mais encore contraignant
  40. Des eaux usées traitées pour arroser les espaces verts : c’est possible !
  41. L’eau et les écoquartiers. Un duo indissociable
  42. Une ressource à mieux exploiter
  43. La gestion des eaux de pluie transforme le paysage urbain
  44. Quand les eaux de pluie renforcent la biodiversité
  45. Récupération des eaux de pluie et usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments
  46. Fiche n° 4.05 Utilisation de l'eau de pluie dans les réseaux à l'intérieur des bâtiments
  47. Réseaux d’eau Récupérer l’eau de pluie : nouvelles possibilités… nouvelles exigences
  48. Utilisation des eaux de pluie : protéger le réseau d'eau potable
  49. Contrôle des installations privatives de distribution d’eau potable, des ouvrages de prélèvement, puits et forages et des ouvrages de récupération des eaux de pluie
  50. La récupération des eaux de pluie enfin encadrée !
  51. Récupération de l'eau de pluie, en cas d'absence de réseau public
  52. Des alvéoles légères sur membrane ultrafine
  53. Les noues paysagées. De l'utile à l'agréable
  54. Assainissement Un nid-d'abeilles régule les eaux pluviales en toiture
  55. Illinois : un rond-point qui collecte les eaux de pluie et accueille les piétons
  56. Couverture Un système multitoiture pour le stockage des eaux pluviales
  57. Dalles Créativ’Synthétique Des parkings verts toute l’année
  58. Design durable made in Corée pour récupérer l'eau de pluie
  59. Eau pluviale : " le label HQE reflète les limites de la réglementation française "
  60. Un mail planté inondable pour un nouveau quartier
  61. Boulogne-Billancourt. Le double usage du Parc du Trapèze
  62. Un tunnel de 80 000 m3 en zone urbaine pour stocker les eaux de pluie
  63. Réaménager des espaces verts autonomes en eau malgré des contraintes urbaines
  64. Tendances Un marché sous pression… environnementale
  65. Un marché relancé par les exigences environnementales
  66. Grenoble L'eau de pluie stockée et redistribuée
  67. Industriels et installateurs passent à l'attaque
  68. Stratégies industrielles : lever les freins au développement
Stratégies industrielles -

Alors que le marché dispose d'atouts sérieux pour décoller, les industriels redoublent d'efforts pour rendre leurs offres accessibles à tous les installateurs, mais aussi pour tous les segments.

«Même s'il n'existe que peu de chiffres exploitables, ce marché est en pleine progression ! » Hella Joudi, directrice marketing de Salmson, croit en l'avenir des gestionnaires d'eaux de pluie. Et la plupart des industriels du secteur partagent son enthousiasme, même s'il est parfois tempéré : « La crise est arrivée au moment même où le mouvement se lançait, regrette Jean-François Goulet, Dg de Wilo France. Mais la demande existe ». Du coup, les fabricants sont très actifs, d'autant que le segment est à plus forte valeur ajoutée que la simple récupération d'eaux pluviales pour l'arrosage du jardin. De plus, comme le note le dirigeant de Wilo, « l'offre se structure autour d'acteurs déjà présents et quasiment aucune proposition low cost n'est sur le marché ». La communication sur les gestionnaires et leurs avantages devrait donc s'intensifier. « Il nous faut développer un discours commercial et pas seulement technique, souligne Hella Joudi. Dans les bâtiments collectifs, la notion de réduction des charges liées à la consommation d'eau est un argument fort pour le client. Pour les particuliers, l'un des avantages principaux reste le crédit d'impôt de 25 % sur l'équipement. » Un effort d'autant plus nécessaire que les industriels croient peu à l'impact de ce crédit d'impôt sur leur créneau. « Même si ce mécanisme a été prorogé jusqu'au 31 décembre 2012, nous nous attendons à un effet très limité », confirme Christophe Colette, directeur commercial de Plast'Eau. Les industriels s'investissent en revanche énormément sur la future norme ; la sécurité des installations étant l'un des enjeux majeurs. « De nombreuses personnes sont encore réticentes à recourir à l'eau de pluie pour les usages internes au bâtiment, note Hella Joudi. La norme va aider à clarifier le cadre professionnel. »

Depuis un an, le groupe de travail de l'Afnor qu'anime Arnaud Gaudrier s'emploie à fixer un maximum de détails sur la récupération, le stockage et l'utilisation des eaux de pluie. Les points clés pour les usages intérieurs se concentrent notamment sur la disconnexion entre réseaux d'eaux potable et de pluie, le type de tuyauterie, les procédés de prétraitement pour le lavage du linge, sur les pompes, etc. Pour cette norme, le grand défi sera de faciliter et fiabiliser le travail des installateurs.

Simplifier l'installation

« Notre priorité est de simplifier la pose des gestionnaires en proposant de systèmes " plug and play " », souligne Quentin D'Hérouël, chef produits chez Salmson. Aussi la marque a-t-elle développé Récupéo : un gestionnaire « tout en un » avec pompe auto-amorçante, coffret de commande, automatisme de démarrage, système de disconnexion entre le réseau d'eau de pluie et celui d'eau potable, et réservoir tampon. « L'artisan a tout sous la main. Il n'a pas besoin de " composer " son installation, précise Quentin D'Hérouël. Nous répondons ainsi à la préoccupation grandissante des entreprises voulant gagner du temps et être plus efficaces. D'ailleurs, la notice de ce gestionnaire est extrêmement visuelle. L'artisan voit en un coup d'œil les " règles d'or " de son installation. » Cette démarche vers l'installateur est suivie par quasiment tous les constructeurs. Chez Plast'Eau, c'est le bureau d'études qui calcule les paramètres de chaque installation. « Nous avons développé en interne un logiciel qui réalise toutes les préconisations », précise Christophe Colette. Quant à Wilo, le groupe a adapté son offre - conçue à l'origine pour le marché allemand - avec « une gamme plus courte et simple ». Surtout, l'entreprise accompagne au maximum les installateurs pour la vente et la mise en œuvre des produits. « Nous proposons par exemple une assistance technique lors de la mise en route du gestionnaire », précise le Dg de Wilo. De plus, l'industriel va développer un réseau de clients dénommé Xpert Wilo. Avec un programme de formations qui débutera courant 2010 au siège de l'entreprise à Bois d'Arcy (78). Car la récupération et la gestion des eaux de pluie bousculent les frontières entre les différents métiers et obligent les poseurs à être experts dans de nombreux domaines : couverture, terrassement, électromécanique, plomberie, etc. Les fabricants doivent donc s'adresser à toutes ces professions. Ainsi les industriels du cuvelage - plutôt en contact avec les terrassiers et paysagistes, - sont-ils particulièrement à l'affût de gestionnaires simples à poser. Bonna Sabla Nive, par exemple, propose des solutions de kits, « parfaitement compatibles » avec ses cuves. « À partir de deux données de base - l'éloignement de la cuve (jusqu'à 12,5 m) et la hauteur maximale de dénivelé à ne pas dépasser pour la pression -, le kit regroupe tous les éléments nécessaires à l'installation, » note Luc Lary, le chef produits.

Des systèmes intégrés

Ce mouvement convergent entre les fabricants de pompes et de cuves est d'ailleurs l'une des principales tendances. « Le marché tend à se diviser en deux parties, selon Jean-François Goulet. Celle des négociants et artisans auxquels nous vendons une offre Wilo standard ; celle qui émerge et voit l'intégration de nos produits par des vendeurs de cuves, comme Sotralenz ou Kipopluie. » Une offre couplée qui cible notamment les grands projets immobiliers. « Le mouvement d'intégration " cuve gestionnaire " est un élément fort du marché en ce moment, confirme Julien Lefèvre, chef de marché chez Salmson. En développant des cuves de 3 000 à 10 000 l, nous pouvons répondre seuls au lot d'eau froide, voire - avec les autres produits de Salmson - prendre en main toute la gestion de l'eau froide et chaude. » D'autant que peu de fabricants voient, dans le marché du résidentiel individuel, l'avenir du secteur. « Nous nous orientons vers le collectif et le tertiaire », confirme Christophe Colette. Sur le salon Interclima, début février, Salmson lancera deux nouveaux gestionnaires pour le petit collectif et le secteur industriel. « Sur ces segments, les produits doivent être adaptés car les besoins sont plus importants avec des débits plus élevés», décrypte Quentin D'Hérouël (Salmson). Ces gestionnaires vont fonctionner sur deux pompes et offrir des solutions plus flexibles qu'en résidentiel individuel, mais toujours sur le principe d'une installation plug and play. «Je ne crois pas trop à la bonne volonté individuelle pour vraiment faire décoller ce marché, conclut Luc Lary. Ce sont le tertiaire et le collectif et, parfois, le privé - sous la pression des réglementations, et notamment celles des collectivités locales - qui dynamiseront le créneau de la récupération et de la gestion des eaux de pluie.» Déjà, en Seine-Maritime, près d'une quarantaine de communes ont mis en place des PLU imposant la récupération des eaux de pluie sur toutes les parcelles privées.

Paru dans Négoce du 18/01/2010

LES PRINCIPALES MARQUES

Pompes ou cuves ? Les fabricants de pompes Salmson, Wilo, Grundfos, Jetly développent des gestionnaires d'eaux de pluie depuis plus de dix ans. Néanmoins, le marché propose de plus en plus une offre intégrée avec les producteurs de cuves : Sotralentz, Plast'Eau, Bonna Sabla Nive, Kipopluie, etc.

CE QU'ILS EN PENSENT. Hella joudi, directrice marketing de Salmson

" Le marché des plombiers ou des terrassiers est encore très traditionnel. Il faut faire attention à ne pas «perdre» l'artisan face à des gestionnaires trop complexes à installer ou à mettre en route. D'où l'importance pour Salmson de développer des solutions de prêt à poser ; que ce soit pour le résidentiel individuel ou les marchés très prometteurs du collectif, du petit industriel et du tertiaire. "

Jean-François Goulet, Dg de Wilo France

" Notre offre est composée de produits compacts et simples à installer pour faciliter le travail des artisans, car ils sont un élément central de notre stratégie en résidentiel. Nous les accompagnons au maximum. Nous développons d'ailleurs en ce moment un réseau Xpert-Wilo pour distinguer certains d'entre eux. Nous leur proposons de l'information technique, réglementaire, commerciale et de véritables formations. "

Christophe Colette, directeur commercial de Plast'Eau

" Ce marché est forcément tiré par le neuf étant données les contraintes d'installation à l'usage d'eau de pluie à l'intérieur des bâtiments. En revanche, alors que notre dernier développement s'adresse au segment du résidentiel individuel, nous voulons aussi nous orienter à l'avenir vers les marchés du collectif et du tertiaire, avec des cuves bien plus grandes et des pompes dimensionnées pour ce type d'usage. "

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur