En direct

STRASBOURG Richard Schwartz et Fils retrouve des couleurs

Laurent miguet |  le 25/02/2005  |  Bas-RhinCollectivités localesEntreprisesManagementProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Collectivités locales
Entreprises
Management
Produits et matériels
Droit du travail
Immobilier
Réglementation
Réglementation des marchés privés
Valider

Un «management anticipatif» pour l'entreprise de peinture

Richard Schwartz et Fils revient de loin. Lourdement endettée lors de sa reprise par André Lorentz le 1er janvier 2000, l'entreprise strasbourgeoise de peinture fondée en 1963 a restauré une trésorerie positive. Ses fonds propres atteignaient 5,26 % du bilan en 2000, au lieu de 13,12 % en 2004. Après une décennie 90 marqué par le déclin, le mouvement enclenché il y a cinq ans devrait aboutir à un apurement complet du passif en 2008.

Emergence d'un binôme

Pour évoquer l'organisation et l'esprit d'équipe qui lui permettent de regarder l'avenir avec sérénité, André Lorentz, âgé de 43 ans, aime évoquer ses souvenirs d'ancien militaire : « L'organisation en binôme permet de faire avancer les troupes en toute sécurité. » Appliqué à l'entreprise de peinture de 35 salariés (au lieu de 24 en 2000), ce raisonnement a suscité l'émergence du binôme entre le patron et son cabinet conseil : depuis cinq ans, Richard Schwartz et Fils applique la méthode de « management anticipatif » (marque déposée) prônée par Emile Weill, dirigeant et fondateur du cabinet Daïos (qui signifie expert en grec ancien).

Le passage aux 35 heures a suscité la rencontre, favorisée par les financements du Fonds régional d'aide au conseil : « Notre prestation consiste à aider le patron à formuler un projet à cinq ans, puis à organiser l'entreprise en fonction de l'objectif », résume Emile Weill. Le rajeunissement de l'équipe et le profil d'André Lorentz ont créé un contexte favorable : ancien responsable commercial d'un industriel de la peinture dans l'Est, le nouveau dirigeant a tissé des liens d'affaires avec Richard Schwartz et Fils pendant une dizaine d'années, avant d'en prendre les rênes. Stimulée par son conseiller, sa culture industrielle l'a conduit à traquer les dépenses inutiles, comme en témoigne la part des achats dans le chiffre d'affaires, désormais réduite à 12,5 %, alors que la moyenne de la profession dépasse 15 %.

Ouverture aux autres

La gestion rigoureuse se conjugue avec un esprit d'ouverture : « Sur les chantiers, une bonne entente entre les corps d'état entraîne une réduction des conflits et une amélioration de la rentabilité », témoigne André Lorentz. L'adaptation des équipes au changement a facilité l'évolution de la structure du carnet de commandes : la part des marchés privés est passée de 90 à 70 % ; le ravalement de façades a doublé son score, passant de 30 à 60 %.

« Les marchés publics reflètent l'évolution des tendances de la société. Les ravalements de façade génèrent une marge plus confortable », commente le chef d'entreprise. En quittant une arrière-cour insalubre de la route du Polygone pour rejoindre en 2003 son site actuel de la Plaine-des-Bouchers, Richard Schwartz a consolidé sa nouvelle identité.

En phase d'achèvement après trois ans de travaux, la réhabilitation de la cité du Stockfeld reflète le nouvel état d'esprit : ce chantier en site occupé nécessite une capacité de synthèse entre le programme de la Société coopérative du logement populaire (Socolopo) et les demandes exprimées par les locataires de la cité-jardin du début du XXe siècle. « Telle que je l'ai trouvée en 2000, jamais l'entreprise n'aurait pu relever un tel défi », indique André Lorentz.

PHOTO :

André Lorentz, dirigeant de Richard Schwartz et Fils : « Sur les chantiers, une bonne entente entre les corps d'état entraîne une réduction des conflits et une amélioration de la rentabilité. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur