En direct

Strasbourg: le préfet donne son feu vert au projet de contournement autoroutier
La future autoroute A 355 contournera l’agglomération de Strasbourg par l’ouest sur 24 km d’un territoire rurbain et rural. - © Arcos

Strasbourg: le préfet donne son feu vert au projet de contournement autoroutier

F.M., avec AFP |  le 31/08/2018  |  MobilitéTravaux publicsAutoroutesConcession d’autoroutesVinci

Fin du serpent de mer ? Le préfet de la Région Grand-Est a annoncé ce vendredi 31 août avoir signé deux arrêtés autorisant la construction controversée d'un contournement autoroutier de Strasbourg. Un projet porté par Arcos (Vinci). Des recours sont d’ores et déjà attendus

Le préfet de la région Grand Est Jean-Luc Marx a annoncé, ce vendredi 31 août, avoir signé deux arrêtés autorisant la construction controversée du contournement autoroutier de Strasbourg, contre lequel des responsables écologistes en avaient appelé à l'intervention de Nicolas Hulot. L'avis de la "dernière structure consultative" retourné ensuite aux entreprises qui se sont exprimées "m'a permis de signer (jeudi 30 août au soir) l'autorisation unique de réaliser le contournement", a déclaré Jean-Luc Marx lors d'une conférence de presse.

Les arrêtés, qui doivent être publiés ce vendredi 31 août, autorisent le concessionnaire Arcos, une filiale de Vinci, et la Sanef (Atlantia / ACS), en charge d'un échangeur, à engager des travaux en vue de la construction d'une rocade de 24 km, essentiellement payante, à l'ouest de la ville. Les travaux commenceront par des opérations de déboisement et de fouilles archéologiques. le montant total du projet atteint 593 millions d'euros.

 

Le point chaud de la Zad

 

Interrogé sur la "Zone à défendre" (Zad) occupée par "quelques dizaines" d'opposants, à Kolbsheim (Bas-Rhin), commune voisine du tracé, le préfet a prévenu: "Je prendrai les mesures de maintien de l'ordre public qui s'imposent" pour mettre un terme à une occupation jugée illégale. Le tribunal administratif de Strasbourg a autorisé en juin une évacuation de cette Zad. "La présence des forces de l'ordre sera sans doute nécessaire et utile" mais "je le souhaite, en dehors de toute violence", a cependant enchaîné Jean-Luc Marx.

"Rien ne justifierait la violence. Nous sommes dans un dossier d'aménagement avec des procédures qui ont été respectées", a-t-il insisté, s'attendant en revanche à des contestations en justice. Plusieurs responsables écologistes, dont l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, avaient appelé samedi Nicolas Hulot, encore ministre de la Transition écologique, à s'opposer à ce "grand projet inutile" et dangereux pour l'environnement, comme il s'était "battu contre Notre-Dame-des-Landes". Mardi, le Conseil départemental de l'environnement et des risques technologiques (Coderst) du Bas-Rhin y avait donné un avis favorable.

 

Manifestations


Une centaine d'opposants avaient manifesté à proximité de la préfecture, lors de la réunion du Coderst. D'autres rassemblements sont prévus ce week-end et le 8 septembre, à l'occasion de la Journée mondiale du climat. Le grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), évoqué dès les années 1970, régulièrement abandonné avant d'être relancé à la fin des années 1990, a pour but de délester l'autoroute A35 en absorbant le trafic du nord au sud de l'Alsace.
Les détracteurs du projet soulignent qu'il entraînera la consommation de nombreuses terres agricoles et la mise en danger d'espèces protégées, dont le grand hamster d'Alsace.

Commentaires

Strasbourg: le préfet donne son feu vert au projet de contournement autoroutier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur