En direct

Strasbourg au Zénith
Cliquer sur l'image pour l'agrandir (©Optima Photo Strasbourg). - ©

Strasbourg au Zénith

CHESSA Milena |  le 04/01/2008  |  France entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Réalisations
Architecture
Valider

Le quinzième Zénith de France ouvre ses portes aux Strasbourgeois les 5 et 6 janvier, après un chantier trépidant piloté par l’entreprise générale Pertuy Construction (groupe Bouygues). Sa jauge de 10.000 personnes le place en tête des équipements titulaires du label Zénith. La surface de sa façade translucide détient le record mondial de l’architecture textile, avec 12.000 m2 (voir encadré ci-dessous). Assisté par l'ingénieriste Betom, l’architecte italien Massimiliano Fuksas a cherché à "transformer la matière en un espace de proximité et de convivialité". La Communauté urbaine de Strasbourg signale l’entrée Ouest de l’agglomération avec cet équipement de 48 millions d’euros, à côté du futur parc des Expositions.
Laurent Miguet

Record mondial de surface pour la toile


Des câbles d’acier cintrent vers l’intérieur la ceinture orange et translucide imaginée par Fuksas, d'une surface record de 12.000 m2. Longues de 440 m avec une tolérance de 20 mm malgré l’absence de joints de dilatation, ces cerces, inscrites dans des plans elliptiques, obliques et hétérogènes, tiennent grâce à 420 bracons arrimés à la charpente par 26.000 boulons. Spécialiste du façonnage de membranes pour chapiteaux et structures événementielles, la PME italienne Canobbio n’a commencé que dans la deuxième quinzaine de septembre 2007 à déployer les panneaux de 400 à 500 m2, divisés en lés de 3 m de large, alors même que le concert inaugural est programmé au 5 janvier 2008. Le respect de ce délai impose un rythme de pointe qui atteint jusqu’à 1.000 m2 par jour, sans dispenser des contrôles visuels permettant de vérifier l’absence de conflits entre les bracons, les poteaux, les traverses et la toile. Sans fonction thermique ou acoustique, le revêtement obéira à une maintenance simple : un nettoyage au savon et à l’eau claire.
L.M.

Fiche technique


Maîtrise d’ouvrage : communauté urbaine de Strasbourg.
Maîtrise d’oeuvre : Massimiliano Fuksas, architecte ; Betom, BET TCE.
Entreprise générale : Pertuy Construction.
Ingénierie : Jacob et Christiansen (structures), Form TL (toile), Veritas (contrôle).
Façonnage et pose de la toile : Canobbio.
Calendrier des travaux : avril 2006 à janvier 2008.
Coût des travaux : 48,62 millions d’euros (hors abords et accès).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur