Logement

Stabilité du marché de l’immobilier en 2018, selon les Notaires

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Métier de l'immobilier

Alors que la barre du million de transactions immobilières dans l’ancien pourrait être atteinte en 2017, les Notaires de France tablent sur une année 2018 « stable ».

L’immobilier ancien entre-t-il dans une période d’accalmie ? « Sur la base des avant-contrats des trois derniers mois de 2017, nous prévoyons un tassement du volume de ventes pour le quatrième trimestre de l’année 2017 et pour toute l’année 2018 », présente Thierry Thomas, président de l’Institut notarial de droit immobilier ce 19 décembre 2017, à l’occasion de la présentation du bilan de la conjoncture immobilière par les Notaires de France.

« Cette stabilité de l’activité que nous aurions dû connaître pendant l’été et l’automne devrait arriver maintenant », continue le notaire basé à Nantes, qui explique que les transactions ralentissent à cause du stock réduit de logements à vendre. Malgré ces prévisions, les ventes devraient pourtant se maintenir à un très bon niveau, selon les Notaires de France.

Seule véritable crainte affichée : les potentielles répercussions du Brexit sur le marché parisien. « Même si depuis le Brexit, les prix à Londres ont baissé de 30%, ils sont toujours au-dessus des valeurs parisiennes. Aussi, si ces Français qui ont investi à Londres viennent à acheter à Paris dans les années à venir, nous connaîtrons une tension forte sur les grands appartements familiaux », observe Thierry Delesalle, notaire à Paris. Côté réformes, le recentrage du Pinel et la mise en place d’un impôt sur la fortune immobilière  pourraient plomber le marché, selon les Notaires de France.

 

Vers le million de ventes en 2017 ?

 

A côté de ces prévisions pour 2018, les Notaires confirment la bonne conjoncture de 2017, déjà annoncée par la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Avec 952 000 ventes de logements anciens réalisées à fin septembre 2017 sur les douze derniers mois, le nombre des transactions a connu une hausse de 15,5% sur un an. « Nous dépassons les volumes enregistrés sur la période haute 1997-2008 », assure Me Antoine Dejoie, membre du bureau du Conseil supérieur du notariat. Dans le détail, en 2017, le volume de ventes a progressé de 15,1% sur un an en Île-de-France (181 900 transactions) et de 15,6% en province (770 100 ventes).

De quoi atteindre le million de transactions au 31 décembre 2017 ? « C’est probable », avance avec prudence Thierry Thomas. Selon le notaire, le succès du dispositif Pinel et du PTZ, et le retour de la confiance des ménages expliquent cet engouement pour la pierre en 2017. 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X