En direct

Evénement

SPREEBOGEN Trois tunnels immergés en tranchée couverte

le 03/01/1997  |  TravailEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travail
Europe
Valider

-Déviation de la rivière. -Des radiers bétonnés dans l'eau.

-Dans le méandre de la Spree, l'axe nord-sud fera passer une voie rapide, un métro et des trains sous les futurs bâtiments gouvernementaux, grâce à six tubes en tranchée couverte. Groupés par deux, ils sont construits par le procédé cut and cover.

Chaque tunnel traverse en plan quatre « boîtes » en béton, dont une au fond de la Spree. Pour construire cette dernière, l'entreprise a détourné la rivière au nord. « Nous avons creusé un nouveau lit, explique Olivier Berger, directeur du projet. Derrière un talus-berge, nous réalisons des parois moulées, ancrées en tête, qui descendent à 27 m. Entre les batardeaux, le terrassement est effectué à la pelle, puis par une suceuse cutter-bagger qui envoie les sables dans un système de cyclonage et de décantation. » Dans cette piscine de 20 m de profondeur, un radier en béton immergé est coulé par des plongeurs (épaisseur : 1,50 m) avec des pieux anti-soulèvement, et l'eau est ensuite pompée.

« La structure est truffée de joints élastomères, ajoute Patrick de Saint-Julien, responsable du planning. L'étanchéité intérieure est obtenue grâce au béton hydrofuge utilisé. Sur la dalle de couverture, un blindage de 5 cm en acier soudé protégera les tunnels des chocs de bateau, et un remblai de 30 cm formera le lit de la rivière rétablie. » La boîte la moins profonde bénéficie d'un radier injecté : des colonnes de jet grouting forment un bouchon retenu par 10 m de terre. Les boîtes sont séparées pendant leur érection par des parois transversales, par la suite remplacées par des anneaux en béton coulés autour des tubes des tunnels. De même, des voiles longitudinaux participent à la sécurisation des ouvrages vis-à-vis des tassements : ils devront soutenir les bâtiments gouvernementaux construits au-dessus.

« Siège du gouvernement avant la guerre, la boucle de la Spree a été passée au tamis pour récupérer les bombes, complète Olivier Berger. Notre chantier - très technique - demande donc beaucoup de flexibilité qui soit compatible avec le respect des délais. »-

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : DBAG (Deutschen Bahn AG) et Land de Berlin.

Maître d'oeuvre : DBAG.

Entreprises : Spie Batignolles GmbH (tunnels), Solétanche (radier injecté).

Délai : quarante mois (livraison au début de 1999).

Montant : 788 millions de francs.

Le projet Berlin 2000 consiste à créer un axe nord-sud dans des tunnels en béton construits comme des boîtes (1) entre parois moulées (2). Le dragage du bras détourné de la Spree est effectué par une cutter-bagger (3) et le terrain est boulonné avant excavation. (4)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Droit de l'Aménagement, de l'Urbanisme, de l'Habitat – 2020

Date de parution : 09/2020

Voir

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Jean Prouvé - 5 maisons sur mesure

Date de parution : 09/2020

Voir

Villes et territoires de l’après-pétrole 

Villes et territoires de l’après-pétrole

Date de parution : 08/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur