Immobilier

Soutien au bâtiment : « une mesure temporaire mais non durable » prévient l’UNPI

Le président de l’UNPI, Jean Perrin estime que les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy vont « permettre de réaliser les programmes prévus mais non encore engagés pour le neuf afin de soutenir l’emploi et les recettes fiscales de ce secteur ».

« Une fois de plus, de nouveaux programmes de construction vont venir abonder un marché saturé dans de nombreux endroits et ne pas répondre aux demandes réelles en matière de logements dans les zones tendues » estime-t-il dans un communiqué.

Jean Perrin déplore « que les problèmes de fond ne soient pas traités, les mesures prises vont soutenir l’activité pendant quelques mois seulement mais les candidats à l’accession n’ont plus les moyens d’accéder ». « Quand aux investisseurs, ils ne veulent plus s’engager, découragés par un rendement locatif qui ne cesse de baisser et des rapports locatifs déséquilibrés » écrit-il.

Pour l’UNPI, « seul un signal fort donné au parc existant et aux bailleurs privés peut relancer l’activité de ce secteur. « Il faut harmoniser la fiscalité de l’épargne immobilière avec celle de l’épargne financière, rétablir l’égalité dans les rapports locatifs et sécuriser enfin le paiement des loyers avec le concours des locataires. Les investisseurs bailleurs pourront ainsi, par un retour sur le marché, apurer les excédents et redonner la fluidité nécessaire à l’équilibre entre l’offre et la demande dans l’intérêt de tous » propose l’UNPI.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X