En direct

Soupçons d’entente : perquisitions chez Legrand, Schneider Electric, Sonepar et Rexel
Les quatre sociétés perquisitionnées, qui ont leur siège en France, dominent le marché mondial et très concentré du matériel électrique. - © Florian - stock.adobe.com

Soupçons d’entente : perquisitions chez Legrand, Schneider Electric, Sonepar et Rexel

Florent Maillet, avec la rédaction et AFP |  le 07/09/2018  |  RéglementationconcurrenceAutorité de la concurrenceCorruptionLegrand

Les quatre fabricants et distributeurs de matériel électrique ont été l'objet d'une douzaine de perquisitions judiciaires, ce jeudi 6 septembre, menées dans le cadre d'une enquête ouverte le 7 juin dernier.

C’est la conséquence spectaculaire d’une enquête ouverte le 7 juin dernier : selon les informations d'Europe 1, confirmées par l'AFP, le parquet de Paris a mené une douzaine de perquisitions, ce jeudi 6 septembre, chez quatre acteurs français de matériel électrique, qui ont aussi la particularité d’être leaders mondiaux dans ce secteur très concentré : les fabricants et industriels Legrand et Schneider Electric, et les distributeurs Rexel et  Sonepar. Ils sont soupçonnés d'entente illicite, de faux et usage de faux, d'abus de confiance, d'abus de biens sociaux, de blanchiment de fraude fiscale, de corruption d'agents privés et de corruption d'agents publics, précise le parquet de Paris.

"Nous avons été sollicités par les autorités judiciaires. Nous les avons accueillies dans nos locaux et collaborons avec elles et nous ne ferons pas d’autre commentaire", a confié au Moniteur une porte-parole de Schneider Electric. Un porte-parole de Sonepar a, de son côté, déclaré que le groupe "coopérait pleinement avec les autorités", en se refusant à tout autre commentaire.

Des pratiques qui, si elles sont reconnues, exposent les entreprises à de lourdes amendes

L ’information judiciaire à l'origine de l'enquête avait été ouverte en avril dernier, à la suite de signalements provenant de l'Autorité de la concurrence et de l'Agence française anticorruption. Le 5 avril, le site d’information Mediapart publiait une enquête explosive,  titrée « L’entente secrète des géants français de l’électricité ».

Mediapart affirmait révéler « un système d’entente occulte sur les prix mis en place par Legrand, Rexel, Schneider Electric et Sonepar ». Ce système, fondé sur la technique des prix dérogés qui prévoit le reversement d’avoir aux distributeurs dans le cadre de projets spécifiques, permettrait en fait de maintenir les prix à un niveau anormalement élevé…  Une accusation qui, si elle est validée par un tribunal ou par les autorités européennes, expose les membres de l’entente à de lourdes amendes, de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros.
C’est ce qui s’était produit dans le secteur des sols souples, dans l’affaire dite du "cartel du lino" : en octobre dernier, l’Autorité de la concurrence avait infligé à trois industriels s’étant, entre autres, entendus sur les prix, un montant d’amendes cumulé de 302 M €.

Commentaires

Soupçons d’entente : perquisitions chez Legrand, Schneider Electric, Sonepar et Rexel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur