Sonepar va tester Big Bag’N Go en Ile-de-France
Big bag de 1 mètre cube - © © Big bag n go

Sonepar va tester Big Bag’N Go en Ile-de-France

Yannick Le Goff |  le 26/01/2018  |  TravailChantiersDéchetsMatériel de chantierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Travail
Chantiers
Déchets
Matériel de chantier
Technique
Environnement
Valider

La direction régionale Ile-de-France du leader de la distribution de matériel électrique proposera dès mars prochain à sa clientèle le service Big Bag’N Go dans une dizaine de ses agences. Un référencement en forme de test qui se prolongera jusqu’à fin août. Une étape importante pour la start-up spécialiste de la collecte et du traitement des déchets de chantier.

« Sonepar nous a identifiés en tant que service pertinent pour la prise en charge du problème posé aux professionnels du bâtiment par les déchets de chantier, et a donc décidé de nous tester » explique simplement Arnaud Rongier, fondateur en 2011 et principal actionnaire de la start-up Big Bag’N Go. Le principe de la prestation est on ne peut plus simple : l’achat d’un Big Bag (1 ou 2 m3) inclut les prestations de collecte et de traitement des déchets de chantier. Une fois le Big Bag plein, un simple coup de fil et Big Bag’N Go passe le prendre… Au-delà de la garantie d’un traitement des déchets conforme à la réglementation, la première valeur ajoutée est évidente : plus de temps perdu par l’utilisateur pour le transport et le dépôt en déchetterie. « Deux  postes de coûts non négligeables pour les professionnels et les entreprises du bâtiment, surtout en milieu urbain » affirme Arnaud Rongier qui entend bien mettre toutes les chances de son côté pour le succès de l’opération : « Les clients des agences concernées seront informés de la disponibilité du service ; parallèlement, nous allons mettre en place un plan de formation pour le personnel des agences et organiserons des opérations d’animation commerciale ». Le Big Bag d’1 m3 devrait être proposé au pris de 79 € HT,  soit un tarif légèrement inférieur à celui – 99 euros TTC-  proposé en moyenne  (pour le même produit et le même service) par Leroy Merlin, Castorama, Bricorama et Kiloutou qui référencent déjà l’offre.

Une phase de test qui, évidemment en cas de succès, pourrait déboucher sur un référencement étendu non seulement à l’ensemble de l’Ile-de-France, mais aussi pourquoi pas à l’ensemble du territoire.

Extension et levée de fonds

C’est l’objectif d’Arnaud Rongier qui travaille parallèlement au référencement dans d’autres enseignes de négoce. Un objectif qui suppose une extension du service au-delà de la seule région parisienne. D’où une levée de fonds de 2M€ d’ores et déjà en préparation pour le courant de l’exercice. Un montant qui permettrait de financer la disponibilité du service dans les agglomérations Bordelaise, Lilloise, Lyonnaise et Marseillaise, avant un déploiement vraiment national à l’horizon 2020.

Au terme de l’exercice 2017, Big Bag’N Go revendique un chiffre d’affaires de 2 M€, une rentabilité à l’équilibre et un effectif de 9 personnes.

Commentaires

Sonepar va tester Big Bag’N Go en Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur