En direct

Sommet de la Construction : ce que propose la FFB pour stimuler l'activité dans les villes moyennes
Lors du 7e sommet de la Construction organisé la FFB, jeudi 17 mai à Paris. - © © DR

Sommet de la Construction : ce que propose la FFB pour stimuler l'activité dans les villes moyennes

A.F. |  le 17/05/2018  |  Etat

Experts et élus locaux invités dans le cadre du 7e sommet de la Construction ont livré leurs analyses pour redynamiser les villes moyennes frappées par la désertification des centres-villes et la dégradation du bâtiment. La FFB a notamment insisté sur la nécessité d’accorder des dérogations aux territoires exclus du dispositif Pinel.

Dans le nouveau siège de la SMABTP, porte d’Issy-les-Moulineaux à Paris (XVe), la FFB organisait son 7e Sommet de la Construction sur le thème « Bâtiment et territoires, réinventer des équilibres ». Après une première approche lors de la dernière édition, l’organisation professionnelle a invité 350 professionnels à venir écouter les propositions et les dispositifs mis en place par les élus locaux pour redynamiser les villes moyennes, dont une partie est touchée par une double crise démographique et économique.

Ces agglomérations qui englobent entre 20 000 et 100 000 habitants connaissent des situations de développement hétérogènes, entre celles qui gagnent des habitants, des emplois et celles qui voient que les commerces du centre-ville rejoindre la périphérie. « Elles sont les oubliés de la reprise mais toutes animent des territoires ni ruraux ni des métropoles qui rassemblent plus de la moitié de la population, des emplois et des logements. Ces villes moyennes constituent l’armature profonde de notre pays », a plaidé Jacques Chanut, le président de la FFB, qui alerte sur le sujet depuis de nombreux mois.

Angoulême, une dérogation prometteuse

Pour ces territoires ruraux, un des grands enjeux porte sur l’ouverture des aides au logement locatif, à l’accession et à l’hébergement. C’est le cas de la ville d’Angoulême, située en zone B2, qui a expérimenté un aménagement du dispositif Pinel, grâce à une dérogation temporaire du zonage. En 2015, une charte a été signée par une vingtaine d’élus et des professionnels du bâtiment pour obtenir un agrément préfectoral, c’est-à-dire une dérogation au Pinel. « Ce document est une première en France, il a été établi en partenariat avec les acteurs du bâtiment, la FFB, l’UCI-FFB et la Capeb », se félicitait le Grand Angoulême au moment de la signature il y a deux ans.

Aujourd’hui, Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême, et Jean-François Dauré, président de l’agglomération Grand Angoulême, ont dressé un « formidable » bilan de ce dispositif. Sur la période 2016-2017, 400 logements ont pu être construits et/ou rénovés (un logement neuf pour un rénové), 700 emplois créés et/ou maintenus et 23 millions de chiffre d’affaires réalisés par les entreprises locales du bâtiment.

« Le gouvernement a parfois l’impression que c’est un coût alors que c’est un investissement pour le centre-ville, explique Xavier Bonnefont. Cet agrément a eu un effet de levier sur le cœur de ville. Nous avons réussi en deux ans à réaliser les même objectifs du NPRU en quatre ans». La priorité de la ville charentaise est désormais d’obtenir auprès de l’Etat une nouvelle période de dérogation.

Autoriser des aides ciblées

En conclusion, Jacques Chanut a appuyé l’initiative d’Angoulême en détaillant une proposition simple pour redynamiser le marché du BTP au cœur de ces territoires. Il s’agit du « zonage de projet » qui consiste à autoriser certaines aides ciblées dans un périmètre donné (gare, centre-ville, école) sur un nombre de logement défini et ce pendant quelques années. Le président de la FFB a assuré que cette proposition serait portée au gouvernement dans le cadre notamment de la préparation du projet de loi Elan.

Commentaires

Sommet de la Construction : ce que propose la FFB pour stimuler l'activité dans les villes moyennes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur