En direct

Someca, chantre de l'économie circulaire
La carrière de Chibron, à Signes, a accueilli une centaine de personnes pour une journée d’information. - © SOMECA

Someca, chantre de l'économie circulaire

C. W. |  le 30/11/2018  |  VarDéchets de chantierEconomie circulaire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Var
Développement durable
Déchets de chantier
Economie circulaire
Valider

Var -

Sans doute parce que la problématique des déchets et de leur valorisation y est particulièrement prégnante, les initiatives en matière d'économie circulaire sont nombreuses dans le Var. Parmi ses ardents défenseurs figure Frédéric Soulié, directeur général de la Société méridionale de carrières (Someca) à Brignoles. « La situation est tendue dans le Var depuis la fermeture des déchetteries publiques aux professionnels. De plus, notre plus gros centre de tri a fermé, car son autorisation n'a pas été renouvelée. L'économie circulaire, en valorisant les déchets de chantier, est une façon de réduire leur volume et donc de répondre à la problématique », affirme le dirigeant, dont la société est le leader varois des granulats avec cinq carrières en exploitation et 2,5 millions de tonnes extraites par an.

Tracer et valoriser. « Je ne peux pas me contenter de produire du granulat. Il faut économiser les ressources », insiste-t-il. C'est pourquoi Someca recycle en matériaux de seconde génération 10 % des 500 000 tonnes de déchets inertes qu'il réceptionne. Frédéric Soulié estime pouvoir faire mieux. En effet, d'après les chiffres de la fédération FBTP 83, le Var produit 2 millions de tonnes de déchets inertes. On estime qu'il y en aurait autant jetés dans la nature.

Face à cette situation, Someca a organisé, au cœur de sa carrière de Chibron à Signes, une journée consacrée à la traçabilité des déchets de chantier et leur valorisation. Une centaine de personnes - chefs d'entreprise, ingénieurs de bureaux d'études, représentants des services de l'Etat, élus - y ont débattu. André Guiol, maire de Néoules, a ainsi expliqué comment, via des arrêtés, il impose aux entreprises d'indiquer la provenance de leurs matériaux et le lieu où elles les ont réceptionnées.

La manifestation devrait être suivie d'une seconde en 2019, axée cette fois-ci sur la formation à l'économie circulaire. Elle se tiendra sous l'égide de la fondation créée en 2012 par Someca. Présidée par le chercheur Thierry Tatoni, par ailleurs directeur de l'Institut méditerranéen de biodiversité et d'écologie marine et continentale (IMBE), celle-ci est dotée d'un budget annuel de 30 000 euros qui doit financer des actions de sensibilisation à la biodiversité et de protection du patrimoine bâti et naturel.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur