En direct

Solarwatt se prépare à l’autoconsommation
Le coffret MyReserve de Solarwatt s'installe entre les panneaux solaires et l'onduleur. - © ©Solarwatt

Solarwatt se prépare à l’autoconsommation

Mathieu Dejeu |  le 17/07/2015  |  TechniqueFrance entière

A l'image de l’américain Tesla, l’entreprise allemande Solarwatt a commercialisé en juin dernier un dispositif de stockage d'électricité domestique. Cet équipement sera disponible en France en 2016.

Pour de nombreux professionnels de l’électricité photovoltaïque, l’autoconsommation résidentielle (voir focus) représente un marché à fort potentiel. Les industriels commencent à développer des produits et des services liés à cette pratique. Le constructeur de panneaux solaire Solarwatt diversifie ainsi progressivement son catalogue. Après un service de gestion de l’énergie en 2014, la société allemande annonçait en juin dernier la commercialisation outre-Rhin de MyReserve, un système de batterie conçu pour la maison individuelle et le petit habitat collectif. Il devrait arriver dans l’Hexagone en 2016.

MyReserve présente de nombreuses similitudes avec le Powerwall de la société Tesla, un autre dispositif de stockage révélé en mai. Il prend la forme d’un gros coffret d’un mètre de haut, 73 cm de large, et 31 cm de profondeur. A l’intérieur, un dispositif de pilotage est associé à deux batteries d’une capacité unitaire de 2,2 kWh. Chaque composant pèse seul moins de 25 kg. L’installation s’en trouve facilité. Solarwatt propose l’ensemble à un prix de 5 499 euros en Allemagne. L’acheteur peut ensuite ajouter d’autres batteries de 2,2 kWh au set de base, jusqu’à un maximum de 11 kWh.

L’économie de l’onduleur

Toutes les installations photovoltaïques disposent d’un onduleur. Il convertit le courant continu en provenance des panneaux en courant alternatif compatible avec les appareils électriques. Or, les batteries ont également besoin de ce composant. En effet, elles n’emmagasinent et ne restituent que du courant continu. Solarwatt a profité de cette synergie : MyReserve n’inclut pas d’onduleur, il utilise celui qui est déjà posé. Outre une économie au niveau des coûts, réduire les transformations de courant limite les pertes d’énergie. L’entreprise avance un rendement sur un cycle de charge et de décharge de 93 %.

Si les batteries domestiques deviennent chaque jour plus attractives en Allemagne, elles devront sans doute attendre quelques années avant de percer en France. Les prix de l’électricité en métropole, encore bas, n’incitent pas les consommateurs à investir dans ces produits. Cependant, ils pourrait trouver leur place dès aujourd'hui dans les zones insulaires non interconnectées au réseau électrique métropolitain (ZNI). Dans les îles, la production repose principalement sur des centrales à combustible fossile. L’énergie y est donc autrement plus coûteuse.

Quand le soleil a rendez-vous avec l’efficacité énergétique

L’autoconsommation consiste à consommer directement l'énergie produite sur site plutôt que de l’injecter dans le réseau. Ce principe, séduisant sur le papier, s’accorde mal avec les habitudes de vie des résidants. En effet, les modules photovoltaïques en toiture génèrent un maximum d’électricité entre 11 h et 17 h quand les logements sont vides. Pour devenir un « autoconsommateur », un habitant devra donc stocker son énergie, ou bien décaler certaines de ses activités afin qu’elles coïncident avec le pic de production. Un premier geste simple consiste à utiliser les fonctions « départ différé » des machines à laver et des lave-vaisselles. On peut également programmer le démarrage d’un chauffe-eau électrique à midi. Pour ceux qui souhaitent encore mieux contrôler leur efficacité énergétique, des systèmes de pilotage à distance se multiplient sur le marché. Avec ces dispositifs, l’utilisateur visualise ses consommations et gère ses appareils électriques via une plate-forme web.

Commentaires

Solarwatt se prépare à l’autoconsommation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX