En direct

Solar Decathlon : un palmarès de haut niveau pour l’édition 2014
Solar Decathlon 2014 à Versailles - © © Solar Decathlon

Solar Decathlon : un palmarès de haut niveau pour l’édition 2014

JULIEN BEIDELER |  le 15/07/2014  |  EuropeYvelinesEnergieTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Performance énergétique
Europe
Yvelines
Energie
Technique
Valider

Après deux semaines de compétition, c’est l’équipe italienne «Rhome» qui monte sur la plus haute marche du Solar Decathlon. Le projet français «Phileas» et le hollandais «A home with a skin» complètent le podium d’une édition versaillaise de haute tenue.

Des équipes affûtées, 800 compétiteurs, des stratégies millimétrées, un public nombreux, des conditions atmosphériques parfois éprouvantes, quelques tacles, beaucoup de fair-play... La compétition fut belle et intense et au terme de presque un mois d’épreuve, c’est … l’Italie qui l’emporte. La joie des vainqueurs du «Solar Decathlon Europe 2014», ce samedi 12 juin à Versailles, était à l’échelle des efforts consentis pendant deux ans pour concevoir, mettre au point et réaliser leur habitat solaire à l’échelle 1. Le prototype de l’équipe italienne, baptisé «Rhome for dencity» (voir ci-contre), l’emporte donc devant les nantais d’Atlantic Challenge, auteurs du projet «Phileas». Les Hollandais de la ville de Delft s’adjugent la troisième marche du podium avec leur solution «A home with a skin».

Ce trio de tête se tient dans un mouchoir de poche puisque moins de 3 points séparent le premier (840,63) du troisième (837,87). Vingt équipes -rassemblant huit cents étudiants de seize pays et trois continents - étaient au départ des dix épreuves. Dix critères selon lesquels chaque projet a été passé au crible par des experts internationaux : architecture, efficacité énergétique, conditions de confort, communication et sensibilisation sociale, innovation, ingénierie et construction, bilan énergétique électrique, fonctionnement de la maison, aménagement urbain – transport, développement durable. En parallèle, chaque maison était largement instrumentée (suivi de températures intérieure et extérieure, humidité, puissance, qualité de l’air…). Pour la première fois depuis la création de l’évènement, la majorité des projets se penche sur l’habitat collectif (en neuf ou en rénovation) et répond à un objectif très précis, dicté par le patrimoine bâti du pays d’origine. Ce qui rend les projets d’autant plus intéressants et concrets. Du quartier de la Tor Fiscale à Rome aux maisons en bande de la banlieue de La Haye en passant par une friche industrielle nantaise, les équipes ont su montrer, avec talent et inventivité, que la transition énergétique, c’est maintenant !

Sur la première marche : «Rhome for dencity»


Projetitalien
Projetitalien "Rhome" - © © Solar Decathlon Europe

Dans la capitale italienne, le projet Rhome (A home for Rome) vise à remplacer les habitats illégaux du quartier de la Tor Fiscale par des programmes de logements de petit collectif, esthétiques, performants et écologiques. Quatre étages en ossature bois accueillent douze appartements. Les modules photovoltaïques sont disposés en toiture et en façade, via les dispositifs d’occultation de principales baies vitrées. D’une surface de 60 m2, l’appartement témoin présenté au Solar Decathlon s’inscrit dans une partie du dernier niveau des programmes.

Principaux choix techniques : 75 modules de silicium monocristallin flexibles ; puissance de 5,2 kWc ; production : 4757 kWh/an - consommation : 2791 kWh/an ; pas de batterie. Système solaire thermodynamique : 1,6 m2 de capteurs plans et PAC pour l’ECS ; ballon de 300 litres ; seconde PAC air/eau dédiée au chauffage. Isolation par 20 à 24 cm de fibre de bois et triple vitrage.

Sur la deuxième marche : «Phileas»


Projet français
Projet français "Phileas" - © © Atlantic Challenge

Les nantais d’Atlantic Challenge se sont attaqué à la réhabilitation complète d’une friche industrielle de 1895, baptisée «Cap 44». Situé en bord de Loire, le projet Phileas se veut un pôle de maraîchage jouant la mixité des usages avec logements, bureaux et restaurants utilisant les légumes produits sur le toit du bâtiment ! Celui-ci accueille une verrière photovoltaïque dont une version réduite a été présentée au Solar Decathlon, installée sur un logement isolé au standard «maison passive».

Principaux choix techniques : 23,8 m2 de modules silicium monocristallin biverres ; puissance de 4,9 kWc ; production : 4300 kWh/an - consommation : 2946 kWh/an ; stockage par 8 batteries 12v. 2,3 m2 de capteurs solaires thermiques plans ; ballon de 200 litres avec appoint PAC air/eau. Isolation par 32 cm de laine de verre et triple vitrage façade nord, double vitrage ailleurs.

Loading the player ...

Sur la troisième marche : «A home with a skin»


Projet hollandais
Projet hollandais "A home with a skin" - © © Serge Ferrari

Une seconde vie grâce à une seconde peau. Plutôt que de détruire des maisons en bande mal isolées, typiques de l’habitat en Hollande, les porteurs du projet «a home with a skin» proposent d’appliquer une deuxième peau à des bâtiments de 1963, intégrant une serre solaire sur une des façades. Le pavillon présenté à Versailles est une réplique réelle d’une maison du village de Honselersdijk, à 11 km au sud de La Haye.

Principaux choix techniques : 43,6 m2 de modules silicium monocristallin biverres ; puissance de 4,87 kWc ; production : 3753 kWh/an ; pas de batteries. 5,44 m2 de capteurs solaires thermiques plans associés à une PAC ; ballon de 300 litres. Isolation par 17 cm de polystyrène en façade nord et 10,5 cm en façade sud. 28cm de ouate de cellulose en toiture pente nord et 20 cm en pente sud sous double peau. Double peau recouvrant les deux façades évoluant en serre solaire (simple vitrage) en façade sud.

Source : guide Solar Decathlon et catalogue projets

Solar Decathlon : les lauréats des 10 épreuves

1) Le prix «Communication et Sensibilisation Sociale» estime la capacité des équipes à communiquer de manière créative, efficace et innovante les idées phares qui définissent leur projet. Le lauréat est l’équipe hollandaise Prêt-à-loger pour son projet «A home with a skin».

2) Le prix «Urbanisme, transport et accessibilité financière» évalue la pertinence des propositions dans leur marché local, les solutions proposées pour le transport et le prix du logement. Le lauréat est l’équipe taiwanaise Unicode pour son projet «Orchid House».

3) Le prix «Architecture» récompense la conception générale, le design, la flexibilité des espaces, les technologies intégrées et les stratégies bioclimatiques. Le lauréat est l’équipe barcelonaise Resso pour son projet «Resso».

4) Le prix «Ingénierie et construction» estime la fonctionnalité globale des habitats, les structures, enveloppes, systèmes électriques, plomberies et panneaux photovoltaïques. Le lauréat est l’équipe mexicaine Mexico Unam pour son projet «Casa».

5) Le prix «Efficacité Energétique» évalue la consommation énergétique des habitats et les solutions proposées pour la réduire. Le Lauréat est l’équipe nantaise Atlantic Challenge pour son projet «Philéas».

6) Le prix «Développement Durable», juge la sensibilité environnementale des équipes et apprécie les efforts fournis pour réduire les impacts environnementaux tout au long du cycle de vie des produits. Le lauréat est l’équipe hollandaise Prêt-à-loger pour son projet «A home with a skin».

7) Le prix «Innovation» évalue le degré d’innovation du prototype, en particulier les éléments qui impactent sa valeur, son rendement ou sa performance. Le lauréat est l’équipe barcelonaise Resso pour son projet «Resso».

8) Le prix «Equipement et Fonctionnement» vérifie la fonctionnalité et l’efficacité d’un ensemble d’appareils qui doivent se conformer aux normes exigeantes de la société actuelle. Le lauréat est l’équipe italienne Rhome pour son projet «Rhome for Dencity».

9) Le prix «Bilan Energétique» évalue le bilan énergétique en fonction de l’autosuffisance énergétique de l’habitat et de son efficacité électrique. Le lauréat est l’équipe franco-américaine Réciprocité pour son projet «Maison Reciprocity».

10) Le prix «Confort» apprécie le confort intérieur du prototype : température, humidité, acoustique, éclairage et qualité de l’air. Le lauréat est l’équipe suisse Lucerne pour son projet «Your+».

Commentaires

Solar Decathlon : un palmarès de haut niveau pour l’édition 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur