En direct

Sogea s'attaque aux incidents pour prévenir les accidents

Caroline Gitton |  le 28/07/2017  |  ConjonctureFrance entière

Prévention -

D'après la pyramide des risques de Bird (1), la probabilité de voir survenir un accident grave augmente avec le nombre d'incidents. Un constat qui a conduit Sogea Caroni (groupe Vinci Construction France), en 2012, à traquer les presqu'accidents. A l'époque, l'entreprise basée dans le nord de la France est en effet confrontée à une hausse du taux de fréquence de ses accidents du travail. « Des visites de prévention avaient, en outre, révélé des dysfonctionnements récurrents d'un chantier à l'autre - matériels inadaptés, défaillants ou mal utilisés… -, sur lesquels nous disposions d'un faible nombre de remontées », relate Florian Gillet, directeur prévention. Car rapporter une erreur, « n'était pas, à l'époque, dans la culture. Or, traiter en priorité ces écarts, à la base de la pyramide, devait contribuer à améliorer la sécurité ».

Miser sur les remontées des chantiers. L'entreprise relance alors son système de remontée d'informations en imposant, pour chaque chantier, une communication hebdomadaire sur les situations à risque relevées, mais aussi sur les bonnes pratiques identifiées. Un comité de suivi analyse ensuite les données récoltées et identifie les bonnes pratiques. « Il s'agit notamment de distinguer les mesures correctrices qu'on se bornera à appliquer au niveau du chantier concerné, de celles dont la portée peut, à l'inverse, s'étendre au groupe », poursuit le directeur prévention. Ce qui peut, par exemple, donner lieu à une communication par voie d'affichage, lors des quarts d'heure sécurité ou à des actions pour faire évoluer les matériels. « Ces enseignements ont ainsi vocation à être intégrés dans les fondamentaux de l'entreprise. »

Cinq ans après la mise en place de la démarche, les chiffres parlent d'eux-mêmes. « Notre taux de fréquence des accidents oscille désormais entre 5 et 10, quand il atteignait 20 à l'époque. » Les enseignements de la pyramide de Bird se vérifient : plus le nombre de remontées d'informations est important, moins l'entreprise déplore d'accidents. « Cette démarche a, de plus, permis d'impliquer les compagnons et l'encadrement, en les incitant à prendre des initiatives, se félicite Florian Gillet. Nous nous attachons d'ailleurs à les aviser des suites données aux remontées d'informations qu'ils ont pris la peine de nous fournir (modification de procédures, formations, achat de nouveau matériel… ). Nous sommes ainsi parvenus à une prévention vivante, partagée par tous les acteurs de l'entreprise. » La démarche a fait l'objet d'un déploiement dans les six filiales de Vinci Construction France en Nord-Picardie.

PHOTO - 8394_532793_k2_k1_1294254.jpg
PHOTO - 8394_532793_k2_k1_1294254.jpg

Commentaires

Sogea s'attaque aux incidents pour prévenir les accidents

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX